Sénégal: le maire de Dakar et des dissidents exclus du Parti socialiste

Le maire de Dakar Khalifa Sall a été exclu du Parti socialiste (PS), une formation membre de la coalition présidentielle au sein de laquelle l’élu était en dissidence. Soixante-cinq personnes au total, considérées comme des « dissidents » du PS, ont été mises au ban du parti. Khalifa Sall a été élu député de l’opposition en août dernier malgré sa détention depuis mars pour des accusations notamment de détournements de fonds publics.

Les membres exclus, dont Khalifa Sall, font partie des « frondeurs » du PS comme les appelle la presse sénégalaise. Ils sont contre l’appartenance du parti à la coalition présidentielle et avaient notamment fait campagne en faveur du « non » lors du référendum constitutionnel de 2016 voulu par le président Macky Sall.

Moussa Bocar Thiam, porte-parole adjoint du parti socialiste, a déclaré : « Le bureau politique décide d’exclure purement et simplement les camarades dont les noms vont vous être cités pour actes de violences, indiscipline caractérisée, refus systématique de respecter les règles de démocratie interne ainsi que les décisions et orientations majeures des instances régulières ».

Pour ses partisans, les récents déboires judiciaires du maire de la capitale sénégalaise seraient liés à son statut de dissident. Accusations rejetées par les instances dirigeantes du PS qui estiment que les frondeurs « se sont auto-exclus » et que ces membres ne participaient déjà plus depuis longtemps aux activités de la formation politique.

« Le bureau politique, en définitive, se réserve dès à présent le droit d’ester en justice contre tout usage sans autorisation des couleurs et symboles du Parti socialiste ou contre toute autre action à son nom », avertit Moussa Bocar Thiam.

Le camp de Khalifa Sall a déposé plainte

Le camp de Khalifa Sall a récemment déposé une plainte contre le secrétaire général du parti Ousmane Tanor Dieng, pour « violation des statuts et règlement intérieur » de leur formation.

Pour le bras droit de Khalifa Sall, Barthélémy Dias, lui aussi exclu du PS, cette décision d’exclusion vise à discréditer le clan Khalifa Sall avant l’examen de ce dossier par la justice le 8 janvier prochain. Selon lui, il s’agit d’un règlement de compte en interne.

Source : www.cameroonweb.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.