Secteur minier : responsabilité partagée

131

L’Initiative pour la transparence dans les industries extractives (ITIE) est une coalition composée de gouvernements, d’entreprises, de groupes issus de la société civile, d’investisseurs et d’organisations internationales.

Elle veille à une meilleure gouvernance dans les pays riches en ressources minières à travers la vérification et la publication complète des paiements effectués par les entreprises et des revenus perçus par les gouvernements provenant du pétrole, du gaz et des minerais. 

Avec l’essor de l’activité minière, le Togo s’est engagé dans l’apprentissage des principes de transparence en adhérant à l’Initiative il y a 4 ans.

Si les autorités jouent à fond la transparence, la plupart des 23 sociétés minières en activité ne jouent pas encore le jeu.

Selon Didier Kokou Agbemadon,  le coordonnateur de la cellule nationale d’ITIE, seules 3 se conforment scrupuleusement aux exigences de l’Initiative. 

Celles-ci, rappelle-t-il,  concernent la publication des  contrats, du cadastre minier et la liste des véritables actionnaires, notamment.

En outre, les opérateurs doivent s’acquitter de redevances et reverser un pourcentage de leur chiffre d’affaire pour la protection de l’environnement et en faveur des populations riveraines des sites d’exploitation.

Mais accuser les entreprises minières d’être les seules en faute serait injuste, souligne Kokou Agbemadon qui invite les pouvoirs publics à poursuivre l’adoption d’un cadre légal complet afin d’améliorer la gouvernance du secteur.

Republic Of Togo

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here