[Secret de Palais]: les jérémiades d’Agbéyomé Kodjo

Publicités

Agbéyomé revient sur la scène en s’adressant à sa nation fictive, puisqu’il continue de croire qu’il est le Président de la République du Togo et que sa victoire lui a été volée. Il appelle les puissances internationales à le rétablir dans ses droits.

A LIRE AUSSI: Espionnage avec « Pégasus» : les menaces d’Agbéyomé Kodjo

Drôle de personne, cet Agbéyomé Kodjo, personnage qui ne lorgne plus du côté des Togolais qui l’auraient élu et qui seraient prêts à tout pour revendiquer sa victoire, mais qui va appeler les puissants de ce monde au secours. « A la CEDEAO, l’UA, Emmanuel Macron, Angela Merkel, Charles Michel, Joe Biden, Antonio Guterres, Vladimir Poutine, agissez pour que le Togo ne devienne pas le cimetière des droits de l’Homme et de la démocratie, le précipice du droit international en rendant à César ce qui lui revient car le Peuple togolais ne veut plus vivre le génocide de 2005 « , dit-il.

Publicités

Soit dit en passant qu’Emmanuel Macron, les autres et les institutions citées ont, tous, félicité le Président Faure Gnassingbé pour sa brillante réélection et, certains d’entre eux, l’ont reçu en tête-à-tête au milieu du premier semestre cette année à l’Elysée.

Publicités

Ce qui est intéressant dans cette nouvelle sortie du Président du MPDD, c’est sa volonté de se faire une virginité auprès des Togolais en les caressant dans le sens du poil. « Toute vie d’homme est faite d’erreurs et de choix avisés qui tissent la trame de l’évolution. Et la mienne en tant qu’homme politique ne fait pas exception, ce que j’ai déjà affirmé à maintes reprises. Dans mon cheminement politique, j’ai évolué au sein du Rassemblement du Peuple togolais (RPT) que j’ai quitté volontairement le 27 juin 2002 en publiant mon testament politique intitulé » Il est temps d’espérer « . (…) Je l’ai dit pendant la campagne, je ne suis pas le plus méritant ni le plus efficace, car je reconnais bien mes défauts, mes insuffisances et la part morale qui est la mienne dans le passif de la gestion au long cours de cette dictature cruelle et implacable, qui nous tient tous à l’étroit. A maintes reprises, j’ai regretté sincèrement ma contribution à ce système oppresseur du Peuple togolais qui a pour seule vocation: la conservation éternelle du pouvoir par tous les moyens.

A LIRE AUSSI: Secret de Palais: quand Faure Gnassingbé souffle la pression sur ses ministres

Devant la Nation toute entière et en toute humilité devant Dieu, je réitère à nouveau, avec sincérité, ma demande de Pardon à toutes les filles et à tous les fils du Togo tout entier, et implore la grâce divine de la consolation et de l’apaisement des cœurs offensés et blessés « , écrit-il, se comparant à l’a pôtre Paul sur la route de Damas.

Apparemment, et contrairement à ce qu’il croit, l’acceptation de sa rédemption par les Togolais n’est pas pour demain. Son chemin de croix risque d’être très long. Car les Togolais, qu’il a brimés dans le passé, alors qu’il avait le pouvoir de faire autrement, n’ont pas oublié. Ils sont peut-être des chrétiens, sensibles à la vie des personnages de la Bible tels St Paul ou Moïse, mais pas aussi naïfs pour les comparer à un personnage tristement célèbre comme Agbéyomé Kodjo.

Il a beau joué sur la corde sensible des Togolais, la démarche est vouée à l’échec. Il le sait très bien, Monsieur Agbéyomé Kodjo. Mais, comme à son habitude, il veut entourlouper ses concitoyens pour paraitre comme le messie. Mon œil ! Contrairement à ce qu’il annonce, personne ne rendra à César (Agbéyomé Kodjo, Ndlr) ce qui ne lui appartient pas. 20% de l’électorat togolais lui ont fait confiance lors de la présidentielle de 2020. Plus de 70% ont porté leur choix sur Faure Gnassingbé. Ces résultats ont été validés par la Cour constitutionnelle. Et donc, le César n’a rien à réclamer, si ce n’est sa place de l’opposant N°1 au pouvoir en place. Si ce n’est sa boulimie du pouvoir, Agbéyomé Kodjo aurait pu jouer parfaitement ce rôle qui est tout aussi important pour la vivacité de la démocratie dans notre pays.

A LIRE AUSSI: Sérail: ce proche de Faure qui est l’homme le plus riche du Togo

A son âge, il avait encore la possibilité de participer aux prochains scrutins et les gagner, si c’est la volonté du peuple togolais. Mais parce que Mgr Kpodzro lui a mis dans la tête qu’il a réalisé l’alternance au Togo, il y croit dur comme fer et ne veut plus s’en défaire. On a bien envie de lui dire de quitter sa bulle et de revenir à la réalité.

Mais, en y réfléchissant bien, il semble qu’on peut le laisser dans son monde illusoire, qui lui fait croire qu’il est président de la République avec son gouvernement fantôme et fantoche. Peut-être que cela le maintien en vie. Faisons donc œuvre utile de le laisser dans ses illusions. De toute façon, les puissants de ce monde, dont il sollicite le concours, et les Togolais savent que c’est Faure Gnassingbé qui est à la manette du pouvoir au Togo.

A LIRE AUSSI: Accord OTR- SEA Fondation: La comédie fiscale?

Il exerce l’effectivité du pouvoir. Les jérémiades d’Agbéyomé n’y feront rien, ni aujourd’hui, ni demain. Comme l’a si bien relevé Me Jean Yaovi Dégli, les carottes sont bien cuites pour Agbéyomé Kodjo. Nous n’avons jamais cessé de le lui dire depuis plus d’une année déjà.

Le Medium No 461

Publicités


Publicités


Source : Togoweb.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.