Secret de Palais: Faure a peur pour sa sécurité?

C’est par décret que le président de la république Faure Gnassingbé a procédé le 3 octobre dernier à une vague de nominations au sein des Forces armées. Le Général de Brigade Komlan

Lire aussi:À peine nommée, Victoire Tomegah Dogbé, déjà la sueur froide!

Adjitowou a été nommé Chef d’état-major particulier du Président de la République. Son ancien poste, celui de Chef d’état-major des FAT est d’ores et déjà occupé par le Colonel Kodjo Ekpe Apedo. Le Colonel Kassawa Kolémaga, précédemment Directeur des Opérations des FAT et ancien patron de l’Agence Nationale de Renseignements (ANR) est quant à lui promu Chef d’état-major de l’armée de terre. Enfin, le Colonel Tassounti Djato jusqu’alors commandant de la Basse Chasse de Niamtougou, est nommé Chef d’état-major de l’armée de l’air.

Parmi toutes ces nominations, la seule qui aura retenu le plus d’attention reste celle de Komlan Adjitowou. Poste stratégique et hautement politique s’il en est, c’est peu dire qu’il ne doit pas être confié à qui que ce soit. Être Chef d’état-major particulier du Président de la République revient donc, d’une manière ou d’une autre, à faire partie du cercle restreint du chef de l’Etat, et, partant, à jouir de certaines grâces auxquelles ne saurait prétendre tout chef d’état-major. Félix Abalo Kadhanga snobé ? Ce qui surprend ici, ce n’est pas tant la personne de Komlan Adjitowou que la préférence qui lui est accordée, aux dépens de Félix Abalo Kadhanga, le Chef d’état-major général des Forces Armées Togolaises. Qu’est-ce qui a bien pu se passer au point qu’on en arrive à préférer à Kadhanga celui qui n’était jusque-là que le numéro 2 des Forces armées togolaises ?

Lire aussi:Sérail: qui en veut vraiment au Général Kadangha?

Félix Abalo Kadhanga, en sa qualité de Chef d’état-major général des Forces Armées Togolaises mérite tout autant ou davantage cette place, si on devrait considérer les rangs ou grades. Mais Faure a littéralement posé un acte qui ressemble à une mise au ban du général. Ce sentiment prévaut d’autant plus que celui qu’on a toujours considéré comme le bras armé de Faure aurait pu bénéficier du portefeuille des armées, confié aux bons soins de dame Essozimna Marguerite Gnakadè. L’avènement de celle-ci à la tête des armées ne peut que monter en épingle la disgrâce d’un général dont on se demande s’il n’est pas en train de perdre son crédit auprès de son bienfaiteur. Soit dit en passant, Essozimna Marguerite Gnakadè est un membre de la la famille du président Togolais, autre paramètre qui peut apporter de l’eau au moulin de ceux qui affirment avec assurance que Félix Abalo Kadanga n’est plus en odeur de sainteté. On ira même plus loin, car rien ne nous dit que du jour au lendemain le général ne pourra pas perdre son poste à la tête de la grande muette qui va certainement être remodelée à l’image du prince. Faure Gnassingbé n’a pas fini d’étonner les Togolais.

Kokouvi

Source : le Perroquet n° 458

Source : Togoweb.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.