Scrutin du 22 février: le message de John Rawlings à Faure Gnassingbé

Une délégation de l’ancien président ghanéen Jerry John Rawlings a été reçue en début de semaine par le chef de l’Etat togolais Faure Gnassingbé. 

La délégation composée de plusieurs autorités traditionnelles et proches du président  Rawlings étaient à Lomé pour transmettre les condoléances de l’ex-président ghanéen à Faure Gnassingbé suite au décès de son demi-frère Emmanuel Gnassingbé en début de mois de janvier.

Au-delà du message de condoléances, les émissaires de Rawlings étaient également porteur d’un message aux autorités togolaises dans le cadre de la présidentielle du 22 février 2020.

D’après les médias ghanéens, John Rawlings aurait exhorté les autorités togolaises, et plus précisément le président Faure Gnassingbé, ainsi que les leaders de l’opposition à respecter les principes démocratiques de l’Etat de droit dans la période électorale actuelle.

Jerry John Rawlings a convié les acteurs de la présidentielle à « protéger l’intégrité des élections » et à éviter tout acte qui pourrait faire basculer le pays dans les violences connues lors des échéances électorales précédentes.

Au cours de l’audience avec Faure Gnassingbé, les émissaires de Rawlings ont évoqué les préoccupations soulevées par l’archevêque émérite de Lomé Mgr Kossi Philippe Fanoko Kpodzro qui avait appelé l’ex-président Ghanéen à s’exprimer sur la situation sociopolitique du Togo.

Faure Gnassingbé a exprimé sa joie et sa gratitude à l’égard de l’ancien Président ghanéen qu’il a décrit comme un homme « intègre » pour qui il avait beaucoup de respect.

Le président togolais a rassuré ses hôtes  ainsi que les autres dirigeants de la CEDEAO qu’il ne fera rien qui puisse compromettre la paix et la sécurité du Togo  pendant la présidentielle.

David TOUMI

Source : Togoweb.net

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.