Scandale: le maire de la Kozah 1 accusé de détournements

Publicités

Nous avons fait écho hier d’une lettre d’avertissement adressée par la majorité des conseillers municipaux de la Commune Kozah 1 au maire M. Pidabi Pawoubadi. Moins de 24 heures après le maire est de nouveau sur la sellette. Il est éclaboussé par une autre affaire de détournement d’un fonds alloué par la GIZ, organisation d’aide au développement, pour le financement d’un projet à hauteur de plus de 15 millions.

A LIRE AUSSI: Au Togo, une justice en état de pourrissement avancé !

Si la dernière interpellation du maire est faite en groupe, cette fois-ci elle est solitaire la fronde surgit. Et l’initiative émane du conseiller municipal Bitsioudi Birénam qui est un élu indépendant du groupe « Grenier pour tous ».

Publicités

Dans une correspondance adressée au maire, l’élu Bitsioudi révèle que GIZ dans le cadre du Programme décentralisation et gouvernance locale au Togo (ProDeGol), a mis à disposition de la commune Kozah 1 une enveloppe financière de 15 665 000 F CFA pour le recensement des contribuables en vue d’accroitre les recettes de la commune pour une meilleure prévision budgétaire. Si dans un premier temps, le maire a dissimulé cette assistance financière, ensuite sous payé les exécutants du projet, force est de constater que le conseil municipal n’a pas eu droit un rapport de l’activité.

Publicités

Finalement, des surfacturations et de fausses dépenses ont été présentées à un comité restreint qui a marqué sa réprobation et a demandé qu’un rapport en bonne et due forme soit présenté au conseil. Plus de quatre mois, ce rapport n’a pas été présenté.

A LIRE AUSSI: Bras de fer avec Faure: Tikpi Atchadam fait encore parler de lui

« Les termes de la convention sont clairs. C’est entre la GIZ et la commune Kozah 1 représenté par le maire. Si vous avez représenté la commune, sachez que la commune ce n’est pas seulement votre personne. La population a élu un conseil municipal qui est l’instance suprême de prise de décision. Elle n’a pas élu un maire… », écrit l’élu Bitsioudi à l’intention du maire à qui il demande de présenter le rapport de la gestion de ces fonds du GIZ au plus tard le 10 septembre 2021.

A défaut de ce rapport, lit-on dans le courrier, M. Bitsioudi menace de saisir les autorités administratives, le bailleur de fonds et ensuite organisera une conférence de presse pour informer l’opinion des dérives inhérentes à la gestion de la commune.

« Monsieur le maire, si les autres collègues gardent le silence coupable. Moi, je ne me tairai plus jamais. Comment se taire quand ce que nous collectons chez les populations vont dans les poches des individus sous votre regard protecteur. Comment se taire alors que vous-même vous rendez coupable de la mauvaise gestion d’une subvention d’un très bon et important partenaire comme la GIZ. Je vais maintenant beaucoup communiquer pour l’intérêt de la population », conclu M. Bitsioudi.

A LIRE AUSSI: [Dossier]: Saisie Record de drogue, le Togo la petite Colombie d’Afrique?

Jusqu’où ira ce bras de fer que vient d’engager le conseiller municipal Bitsioudi pour une gestion saine des financements reçus par la mairie Kozah 1. La suite nous situera.

Togoscoop

Publicités


Publicités


Source : Togoweb.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.