Satchivi Foly n’entends pas démissionner comme le souhaite ses détracteurs

349

Le président de la Ligue Togolaise des Droits des Étudiants est bien déterminé à aller au bout de sa lutte. Malgré son arrestation arbitraire le 14 juin dernier, sa incarcération (pendant plus de deux semaines à la prison civile de Lomé), sa condamnation à 12 mois avec sursis, Foly Satchivi ne cède pas à l’intimidation.

En conférence de presse ce mardi à Lomé, Satchivi est revenu sur les derniers évènements qui ont ébranlé l’Université de Lomé (UL) les 14, 15 et 16 juin derniers.
L’étudiant en Faculté de Droit (FDD), pointe du doigt accusateur, le président de l’UL, Pr Komlan Dodji Kokoroko dans lesdits évènements. « Nous avons été condamnés pour avoir dit aux autorités ce que tout le monde pense tout bas », a lâché Foly Satchivi.

Selon lui, durant son séjour à la prison, plusieurs personnalités civiles et militaires lui avait rendu visite et l’avait persuadé d’abandonner la lutte, en contrepartie de « bonnes promesses ».

« Je suis resté le même que je suis avant d’être arrêté et déposé en prison. Nous ne trahirons jamais la lutte parce qu’un combattant meurt les armes à la main. Nous avons entre nos mains le sort de plus de 3 millions de Togolais, élèves et étudiants », a-t-il promis.

Rappelons que la LTDE donne jusqu’à 17 juillet 2017 aux autorités gouvernementales et universitaires pour satisfaire ses revendications.

KG.

Lomechrono.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here