Route Lomé-Vogan-Anfoin : Le décompte macabre continue

33
Route Lomé-Vogan-Anfoin : Le décompte macabre continue

Cinq (05) ans après le lancement des travaux, la route Lomé-Vogan-Anfoin présente toujours un état piteux. Pire, ce sont les accidents avec son lot de morts et de blessés qu’on décompte sur cette route. Le MMLK demande aux Togolais de sanctionner le parti au pouvoir en 2020. Lecture !

MMLK/ROUTE LOMÉ VOGAN ANFOIN : LE CALVAIRE SE POURSUIT LES PERTES EN VIES HUMAINES AUGMENTENT, CONSÉQUENCES DE L’ABANDON DES TRAVAUX POUR DES RAISONS TOUJOURS SECRETS D’ÉTAT .

Les auteurs de ces crimes économiques répondront un jour de leurs actes

QUE LE PEUPLE SANCTIONNE UNIR EN 2020 !

La route Lomé Vogan Anfoin, ne cessera de défrayer la chronique et restera dans l’annale de l’histoire de ce pays pour avoir battu tristement le record en durée d’exécution des travaux publics.

En effet, lancés au début de l’année 2014 pour finir en 18 mois, les travaux sont encore en cours 5 ans après. Du record et du triste record. Pour cause, rien n’est dit officiellement de manière claire sur la non-exécution et le retard des travaux publics de cette grande ampleur dans la République exposant les dirigeants à l’amateurisme et au cafouillage au sommet de l’État. Mais dans de cas pareils, les supputations sur les pistes de détournement et des rétro-commissions sont privilégiées comme la corruption étant le sport favori dans l’administration togolaise

Il est dommage que les populations qui au cœur du développement d’une nation, soient livrées à ce sort de malheurs et d’angoisses alors que la route du développement passe par le développement de la route. Le comble, c’est le bilan macabre en perte de vies humaines et en blessés par des accidents sur cette voie due à son état périlleux et dégradé. Même si l’on ne dispose pas de chiffre exact, la réalité est connue au quotidien par les usagers de cette voie et elle continue de faire des victimes. Le Calvaire continue davantage et personne ne saura prévoir la fin même si actuellement le chantier connait une reprise plus ou moins accélérée.

Avec des dirigeants indifférents aux souffrances et aux malheurs des citoyens et qui manquent du respect à ces derniers par rapport à leurs droits et leur dignité, une seule option s’impose. Cet idéal est de leur dire non et de les sanctionner dans les urnes en 2020.

La route de Vogan a tué et continue de faire des victimes pour cause d’appétits gloutons et voraces de la minorité. Curieusement, le gouvernement n’a daigné présenter ses excuses aux gouvernés. Est-ce loin des attitudes criminelles ?

Que le peuple togolais en lutte pour la démocratie, l’état de droit et la bonne gouvernance ouvre grandement les yeux et s’affirme davantage pour sa liberté !

Lomé, le 8 Septembre 2019

MMLK / La voix des sans voix

Source : www.icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here