Roulez jeunesse !

51

20% des marchés publics seront accordés aux jeunes et aux femmes. La décision du président Faure Gnassingbé, annoncée en début d’année, a été saluée par les bénéficiaires. Un montant estimé à 40 milliards de Fcfa en 2018.

L’agence nationale de promotion et de garantie de financement des PME-PMI (ANPGF) entend être un rouage essentiel dans la mise en œuvre du dispositif.

‘L’ANPGF est prête et fera le maximum pour l’éclosion des jeunes et femmes entrepreneurs’, a déclaré mercredi Naka Gnassingbé De Souza, directeur général de l’ANPGF.

Les secteurs concernés sont ceux des travaux d’infrastructures, de fourniture de d’équipements scolaires, les services d’entretien courants et les prestations intellectuelles, notamment.

Toutes les informations pratiques et techniques sont disponibles sur le site de la direction nationale du contrôle des marchés publics.

Cette priorité accordée aux jeunes et aux femmes a été sectorisée*.

‘Les zones sont été définies afin d’empêcher un jeune entrepreneur d’une localité d’aller investir dans une autre localité. L’appel d’offres qui sera lancé dans une zone déterminée sera strictement réservé aux jeunes postulants de celle-ci’ a précisé Zouréhatou Kassah-Traoré, la directrice générale du contrôle des marchés publics.

Chaque secteur mettra à la disposition des cibles un guichet unique pour faciliter les démarches administratives et fournir les informations nécessaires à la rédaction des dossiers de candidature.

*Zone 1 (Lomé-Commune et les préfectures du Golfe et d’Agoè), zone 2 (regroupant 19 préfectures de Tsévié à Blitta), zone 3 (regroupant 18 préfectures de Sotouboua à Dapaong)

Republic Of Togo

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here