Rituels, sacrifices… tout savoir sur les « portefeuilles magiques » qui attirent à Lomé

Le phénomène s’est révélé à un grand nombre de togolais après le décès de deux jeunes lycéens à Kpalimé en début de semaine.

Même si la rumeur sur le lien entre ces décès et les  « portefeuilles magiques » a été vite démentie , il n’en demeure pas moins que le phénomène des « portefeuilles magiques » prend de l’ampleur dans les grandes villes du Togo.

Quoi et comment ?

Si le phénomène de « multiplication » de billets d’argent par des moyens peu orthodoxes a toujours existé, celui des « portefeuilles magiques » n’est devenu courant au Togo que ces cinq dernières années.  

Le deal est simple: des marabouts, la plupart du temps d’origine béninoise, proposent à des personnes avides d’argent et de gain facile un portefeuille qui aurait le pouvoir mystique de multiplier des billets de banque.  

En fonction des marabouts, le portefeuille peut « produire » entre 500. 000 FCFA et à 10. 000.000 de FCFA par jour à condition que son détenteur fasse un certain nombre de sacrifices ou de rituels qui font parfois appel au sang.

Oscar*, 23 ans, contacté par TogoWeb à Lomé  a confié avoir déjà été approché par un ami avec une proposition de ce genre. Le jeune homme a refusé notre proposition de rencontre mais a bien voulu échanger avec nous via WhatsApp.

« Personnellement ce que mon ami m’a proposé c’est qu’on doit régulièrement tuer un porc  ou un chat et verser le sang sur le portefeuille pour qu’il produise de l’argent parce que le portefeuille a besoin de sang. Il y a aussi d’autres conditions qui vont avec, comme faire des dons régulièrement ou ne pas avoir de relations sexuelles certains jours de la semaine. Pour ce qu’on m’a proposé c’était les mercredis et vendredis», a confié le jeune homme.

Marketing 2.0

Oscar qui estime  n’avoir pas suivi son ami dans cette aventure indique avoir entendu dire que d’autres personnes font des « sacrifices humains » pour avoir plus d’argent avec ces portefeuilles.

« J’ai entendu dire que les gens vont récupérer des ossements humains dans les cimetières ou même récupèrer du sang humain dans cette affaire de portefeuilles magiques. Ça c’est pour ceux qui veulent de grosses  sommes d’argent », confie-t-il.

Aujourd’hui, l’ampleur de ce phénomène est décuplée par les réseaux sociaux. Sur Facebook ou dans les groupes WhatsApp les messages de ces « Maitres » ou « Marabouts » pilulent.  Certains d’entre eux ont même des sites internet dédiés et n’hésitent pas à sponsoriser leurs publications pour plus de visibilité.

Dans leur communication, ils font passer l’usage de ces outils comme des pratiques inoffensive, tout à fait  naturelles et traduisant un retour aux traditions africaines.

« Le portefeuille magique est une richesse donné par une divinité qu’on appelle Dan….ce n’est pas une mauvaise chose si les conditions sont respectée », écrit par exemple l’un d’entre eux sur son site internet avant de citer les conditions et énumérer les avantages que les utilisateurs peuvent avoir.

(*) Prénom modifié

David TOUMI

Sur le même sujet:

Source : Togoweb.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.