Risques d’affrontements pour une question de chefferie dans les Lacs

Alors qu’un arrêté ministériel annonce l’intronisation du chef Ati IV samedi prochain, le clan Etou de Gbodjomé dans la préfecture des Lacs prévient contre un affrontement sans précédent. Il(ndlr, le clan) interpelle pour ce faire Payadowa Boukpessi, le ministre en charge des Collectivités Locales.

Les familles Etou qui revendiquent le trône de Gbodjomé demande que Togbui Etou (considéré comme légitime) soit remis dans ses droits.

« Nous prenons l’opinion à témoin. Il y a un risque d’affrontement à Gbodjomé. Si jamais, l’administration prend un arrêté pour annuler la décision de la cour suprême nous ne serons pas d’accord », a laissé entendre le chef spirituel du clan Etou lors d’une conférence de presse ce mercredi.

La décision de la Cour Suprême dit clairement qu’on remette Togbé Etou dans ses droits et que le trône royale lui revienne.

Contrairement, les populations voient en l’arrêté qui voudrait qu’Ati IV prenne les rênes du royaume « une perte de raison ». « Le fondateur de Gbodjomé c’est Togbé Etou. Ils confondent la régence et la chefferie. J’ai demandé au ministre l’administration s’il y a eu un arrêté pour Togbé Ati I, le II, le III? Alors pourquoi commencer par IV? Ces trois n’ont jamais existé », a ajouté le chef spirituel du clan Etou.

Pour la cohésion sociale, le clan Etou demande aux autorités de sursoir l’intronisation de ce chef samedi prochain.

M E

Source : www.lomechrono.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.