Retrait de l’UFC de la CENI / Gilchrist Olympio aurait abdiqué « en toute responsabilité »

818

Gilchrist Olympio, président du parti UFC

L’évincement de Jean-Claude Homawoo du parti UFC (Union des Forces du Changement) de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) au profit de Francis Pedro Amuzun (Coalition des 14) continue de faire débat. Pour Isaac Tchiakpé, Conseiller spécial du président national de l’Union des Force de Changement (UFC), cette décision n’est en aucun cas synonyme d’échec.

Quelques heures avant la prise de cette décision à l’Assemblée Nationale, Isaac Tchiakpé défendait encore bec et ongle la légitimité du siège de l’UFC au sein de l’institution électorale. Notons que c’est la virulence des propos de certains responsables de ce parti, qui semblait indétrônable de la CENI, qui alimente les débats.

« Nous avons accédé à la demande du président ghanéen Nana Akufo-Addo, facilitateur dans la crise togolaise qui nous exhortait à faire en sorte que notre membre se retire pour que la coalition désigne une personne à la CENI. Le président de l’UFC, M. Olympio en toute responsabilité a accepté que ce changement se fasse puisque nous avons manifesté dès le début notre attachement au respect scrupuleux et strict des prescriptions de la feuille de route », se défend Isaac Tchiakpé (propos recueillis par nos confrères d’Afreepress).

Du côté du gouvernement, la date du 20 décembre reste sacrée. Le dépôt des candidatures pour les élections législatives débute ce vendredi 9 novembre.

Réagissez  sur : http://www.africatopforum.fr

 

TogoTopInfos.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here