Retrait de fréquence Lcf-City Fm : Le NID montre la voie de la sagesse

Retrait de fréquence Lcf-City Fm : Le NID montre la voie de la sagesse

Le Parti de Dosseh Anyron vient de réagir à propos de l’affaire de retrait de fréquence à Lcf et City Fm en prônant un règlement qui puisse apporter l’apaisement. C’est à travers un communiqué dont copie a été donnée à Togotopnews que le Nid a exprimé sa position sur cette affaire.

Le « Nid » qui se dit d’abord consterné par le retrait de la fréquence au groupe « Sud média », tient à exprimer toute sa sympathie à tous les médias et surtout au personnel de Lcf et City Fm.

Ensuite « Le NID demande à la Haute Autorité de l’Audio-visuel et de la Communication (HAAC) dans le souci d’apaisement, d’autoriser la reprise des activités du groupe « Sud-média », tout en lui accordant un délai suffisant afin qu’il puisse se conformer aux règlementations administratives en vigueur.

Pour ce parti, les médias sont les piliers des démocraties et la disparition d’un organe d’information quelles que soit les raisons évoquées, outre une faute professionnelle et déontologie très grave, est une entrave à la liberté d’expression et un frein à l’enracinement de la démocratie.

Par ailleurs, le personnel de Lcf et de City Fm a pour sa part demandé aux organisations professionnelles de la presse, de continuer la médiation pour que « cette décision soit rapportée sans délai, afin que les vraies négociations s’ouvrent avec LCF et CITY FM en vue de la régularisation de la situation ».

Les fréquences des organes du Groupe Sud Média (LCF et City FM) sur la décision de la HAAC le 6 février dernier ont été retirées. Selon l’institution, les organes de presse du Groupe Sud Média ne disposent pas de dossiers légaux à la HAAC.

Germain Doubidji

www.icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.