Retour sur « Togo mort », une journée qui nourrit encore les débats

257


Lundi 18 juin 2018, sous un ciel nuageux, annonçant une probable pluie qui a fini par arroser la capitale en début de soirée, le Togo s’est réveillé timidement. Tout le monde attendait de voir ce que sera cette journée décrétée « Togo mort » par la Coalition des 14 partis de l’opposition pour protester contre l’attitude du régime qui interdit les manifestations de l’opposition et exiger l’arrêt des rafles dans les quartiers de Lomé et autres villes du pays.

Ce qu’on peut retenir de la journée d’hier, c’est que l’opération « Togo mort » a été respectée. Si on reprend ce jour les endroits stratégiques explorés hier, on comprendra sans nul doute qu’il y avait quelque chose de spécial qui s’était passée lundi, surtout avec la reprise des activités quotidiennes des Togolais ce matin à Lomé et dans les villes de l’intérieur du pays. Tout a repris son cours normal ce mardi.

Seulement, il faut le reconnaître, la journée « Togo mort » n’a pas été respectée à 100%. Toutefois, les activités économiques ont été paralysées. Comme on l’indiquait hier dans nos reportages, les principaux lieux qui servent de plateformes pour le déroulement de ces activités économiques n’ont pu connaître les animations habituelles. Tout a indiqué que le lundi 18 juin 2018 n’a pas été une journée ordinaire.

Et c’est justement en cela que la Coalition des 14 partis de l’opposition a réussi son pari, puisque l’opération « Togo mort » d’hier n’a pas été un échec, comme on le soutient dans le camp d’en face.

En effet pour soutenir le contraire et démontrer que les Togolais n’ont pas suivi ce mot d’ordre, le régime n’a pas lésiné sur les moyens. Des anciennes images des marchés qui s’animent normalement, la circulation qui est dense comme d’habitude, des boutiques ouvertes, bref, des Togolais qui vaquaient tranquillement à leurs occupations sont publiés ici et là, surtout sur les réseaux sociaux.

Le site d’information du parti au pouvoir s’est même permis de faire un papier avec une image du carrefour commercial Deckon qui aurait connu son ambiance habituelle. Une image qui a fait l’objet de polémique au sein de l’opinion qui a vite détecté que l’image ne date pas de ce lundi 18 juin, rien qu’à remarquer un immeuble en construction à l’époque, mais qui est déjà opérationnel depuis plusieurs mois.

La télévision nationale (TVT), au cours du journal de 20 heures, a consacré plus d’une dizaine de minutes au sujet, tentant de convaincre l’opinion de l’échec de l’opération « Togo mort » de ce lundi.

Dans tous les cas, le débat continue. Le peuple togolais, quant à lui, a montré sa soif pour un changement et une alternance dans le pays. Même si ce n’est pas suivi à 100%, cette journée « Togo mort » a le mérite d’avoir fait passer un message aux dirigeants actuels du pays.

Reste à la Coalition des 14 qui, a-t-on appris, va se réunir aujourd’hui pour évaluer la situation et décider des prochaines actions, de savoir mettre à profit ces efforts des Togolais meurtris, mais déterminés à se libérer.

I.K

Source : www.icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here