Retour aux vieilles pratiques du RPT 13 février 2019

155
Retour aux vieilles pratiques du RPT                                                                             13 février 2019
Tabligbo ce 13 Février

Par Marcelle Apevi, togo-online.net
Le monde évolue. Pratiquement tous les pays du monde entier s’adonnent à des actions qui propulsent l’économie et contribuent au développement et au plein épanouissement des populations. Au Togo, rien de tout ça ne préoccupe ni la vieille garde du RPT ni la nouvelle marionnette UNIR fabriquée par Faure Gnassingbé. Ce qui préoccupe ici, ce sont des incongruités d’ailleurs rétrogrades qui renvoient le Togo à la case de départ, c’est-à-dire à l’époque des animations.

Comme annoncé, “le défilé de mode de Faure Gnassingbé et sa clique se transporte à Tabligbo dans la préfecture de Yoto, sur le terrain de Zébé, sur la place publique” dit-on. Dans un communiqué publié sur les réseaux sociaux, le préfet de la localité appelle toutes les populations, enseignants, élèves, ouvriers… à se rendre sur les lieux, s’aligner comme des objets d’ornement pour accueillir le prince de Lomé II. Selon nos informations, il s’agit pour Faure Gnassingbé et ses affidés de préparer l’opinion à un quatrième problématique mandat de l’homme le plus « simple » que l’humanité n’ait jamais connu.

Retour aux vieilles pratiques du RPT                                                                             13 février 2019
Tabligbo ce 13 Février

Si un événement doit-être public, c’est bien les sessions de l’assemblée dite nationale, les travaux de la justice et plusieurs autres activités qui relèvent du domaine public. Malheureusement rien de tout ça n’est public. Les simples procès ou audiences de la justice se déroulent loin de tous les regards ou parfois, des journalistes sont sommés d’effacer les images qu’ils ont prises pour illustrer les bassesses des juges véreux à la solde du RPT/UNIR.

Cette triste réalité amène à se demander ce qui peut bien justifier une session publique d’un conseil de ministre dans une ville qui pue l’injustice sociale? Cette ville dans laquelle les vies tombent à cause de l’incompétence avérée et manifeste d’un Faure Gnassingbé qui ne fait plus l’unanimité au sein des populations. La preuve, le 20 décembre 2018, comme un seul homme, le peuple Togolais a boudé les élections législatives organisées par Faure Gnassingbé et la CEDEAO pour enterrer les aspirations profondes partagées de Lomé à Cinkassé, d’Aného à Aflao et dans tous les pays où résident les filles et fils du Togo.

Retour aux vieilles pratiques du RPT                                                                             13 février 2019
Togo – Conseil des ministres délocalisé au stade de Tabligbo ce 13 Février 2019

Aller se livrer en spectacle devant des populations affamées et chosifiées ne transformera pas Faure Gnassingbé en agneau aux yeux des populations. Il ne s’agit donc que d’une promenade de santé qui mérite d’être boudée, malheureusement les populations sont tellement affamées que le moindre morceaux d’os dévêtu lancé fait courir comme un chien.

Togo-Online.co.uk

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here