Résistance du technicien français à la tête des Eperviers du Togo : Claude Le Roy ou le déshonneur d’un vieux de 71 ans

229
Résistance du technicien français à la tête des Eperviers du Togo : Claude Le Roy ou le déshonneur d’un vieux de 71 ans

Il y a visiblement des gens dont le sens de l’honneur et de la dignité n’existe pas. L’entraîneur français de football Claude Le Roy est un cas. Après la cinglante défaite (1-4) du Togo face à l’Algérie au stade municipal de Lomé, le 18 novembre 2018, le technicien français avait déclaré clairement «Je suis abîmé par cette défaite. Le jour que vous me verrez démissionner n’est pas encore arrivé. Avec le Congo, je me suis qualifié à la dernière journée, je le ferai pour le Togo. Je le répète, on va se qualifier au Bénin. Si on ne passe pas en mars contre le Bénin, ce sera la fin de mon aventure au Togo ».

Malheureusement, le 24 mars à Cotonou, le Togo a été éliminé (2-1) par le Bénin. Etant en fin de contrat et par rapport à la parole donnée, le sélectionneur du Togo Le Roy devait s’en aller sans ambages. Mais depuis une semaine, le vieillard de 71 ans tourne casaque. « Ma carrière ne s’arrêtera pas sur une défaite. J’ai toujours dit que je rêvais de finir ma carrière au Cameroun avec une 2ème Coupe d’Afrique des Nations. C’est pour cela 2021, de toute façon ce qui est clair et net, 2021 sera ma dernière Coupe d’Afrique des Nations. Et 2022 sera ma dernière campagne de qualification pour une coupe du monde. Après je serai Directeur Technique National ou conseiller dans un pays », a-t-il laissé entendre la semaine dernière sur Canal+.

Des propos qui confirment sa volonté de rester au Togo contre tout bon sens. Voilà un entraîneur chèrement payé à 25 millions FCFA avec un bilan catastrophique : 26 matchs, 8 victoires, 8 matchs nuls, 10 défaites surtout 2 victoires en match officiel face au Djibouti et à la Gambie entre 2016 et 2019.

Au nom de quoi ce vieux breton cherche à narguer les Togolais ? Comment celui qui a fêté ses 71 ans le 06 février a tout perdu comme sagesse et lucidité. Il se susurre qu’il avait prolongé son contrat et chercherait à finir sa vieille carrière au Togo finalement sur les ruines du football togolais.

L’appel à manifester du Mouvement Martin Luther King le 06 avril à Lomé pour exiger son départ immédiat montre l’exaspération des Togolais face à un technicien incompétent et dépassé.

Pourquoi le chef de l’Etat Faure Gnassingbé qui a recruté Le Roy veut-il rester complice des résultats catastrophiques du breton qui a perdu toute lucidité et qui ne brille que par des mensonges. Le maintien de Claude Le Roy risque de conduire à des lendemains incertains du football togolais.

Source: Le Correcteur N. 867 du lundi 01 Avril 2019

Source : www.icilome.com

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here