Renseignement et analyse pour lutter contre la fraude fiscale

963

Lutter avec efficacité contre les fraudes douanières. Vaste sujet et thème d’un rencontre qui s’est ouverte lundi à Lomé à l’initiative d’AFRITAC Ouest.

AFRITAC Ouest (AFO) est le fruit d’une initiative du Fonds monétaire international (FMI) qui a souhaité répondre à une demande émanant de dirigeants africains désireux d’obtenir plus d’assistance technique pour leur continent ainsi qu’une aide au développement des capacités présentes sur place. 

Afritac veut contribuer au renforcement des capacités institutionnelles, techniques et humaines des pays et des institutions régionales membres,en collaboration avec les autres partenaires au développement, afin d’aider les autorités à mieux réaliser leurs objectifs en matière de politique économique et financière.

Les travaux ont été ouverts par Kossi Tofio, le directeur de Cabinet du ministre de l’Economie et des Finances, et Kodzo Tépé Adédzé, le Commissaire général de l’Office togolais des recettes (OTR).

Les administrations douanières sont confrontées à la fraude et à l’évasion fiscale. Des milliards sont ainsi perdus chaque année et cette faille dans le recouvrement annihile les efforts des pouvoirs publics en matière de développement.

Une chasse aux fraudeurs efficace nécessite de rapprocher le service des douanes et des impôts, a souligné M. Adédzé dont le pays s’est doté d’un office unique il y a plusieurs années.

Grâce à cette réforme, l’échange d’informations est plus aisée et les mailles du filet se resserrent face à des fraudeurs toujours plus astucieux.

Le patron de l’OTR a indiqué qu’il était important également que les douanes créent une sorte de service de renseignement et d’analyse afin d’être plus performantes dans la traque.

Republic Of Togo

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here