Rencontre CEDEAO-C14: ce que Fabre a dit au Général Francis Behanzin

1977

Jean-Pierre Fabre (Archives)

Le Commissaire des affaires politiques, paix et sécurité de la Cedeao, le général Francis Behanzin a échangé jeudi avec les protagonistes de la crise togolaise. Les échanges ont démarré dans la matinée avec la délégation de la Coalition des 14 partis politiques de l’opposition togolaise. A l’issue, Jean-Pierre Fabre a indiqué que la coalition a fait part de son appréciation aux Commissaires aux affaires politiques, paix et sécurité de la Cedeao. Pour le Chef de file de l’opposition, tout reste à faire pour la sortie de crise.

Lire aussi: « Togo: la sortie de crise ne tient qu’à 3 points essentiels »

Selon les informations, la séance du jour a été convoquée pour faire l’évaluation de la mise en œuvre des mesures préconisées lors de la réunion du 27 juin dernier avec les facilitateurs de la CEDEAO. En effet, les présidents ghanéen, Nana Akufo-Addo et guinée, Alpha Conde ont préconisé la libération des détenus, le respect du droit de manifestations publiques sur toute l’étendue du territoire y compris à Mango, Bafilo et Sokodé, l’arrêt du processus de préparation des élections.

Au sortir de la réunion de jeudi, Jean-Pierre Fabre, le Chef de file de l’opposition a indiqué que tous ces points ont été évoqués avec le Commissaire de la Cedeao. La coalition a fait part de son appréciation de l’évaluation de ces points.

Lire aussi: « Manifestation publique à Sokodé: le PNP se désolidarise de la C14 »

« Tout reste à faire. Il y a 57 personnes encore détenues. Le gouvernement dit avoir libéré 19 personnes mais en réalité, 12 avait déjà fait l’objet de libération provisoire de manière judiciaire. Donc, c’est en réalité 7 personnes seulement qui ont été libérées depuis le passage des Chefs d’Etat à Lomé », a déclaré Jean-Pierre Fabre pour qui le pouvoir de Faure Gnassingbé ne veut pas respecter les recommandations de la facilitation.

En ce qui concerne les autres points, M. Fabre indique que le regroupement de l’opposition a fait part de son appréciation à la délégation de la Cedeao.

« A l’issue de cette consultation, le général Francis Behanzin va transmettre son rapport à la facilitation et aux Chefs d’Etat qui vont les examiner et continuer », a ajouté le président de l’ANC, parti membre de la Coalition.

Lire aussi: « Les Togolais ne veulent pas la démission de Faure Gnassingbé- [Afrobaromètre] »

La délégation du Commissaire des Affaires politiques, Paix et Sécurité de la Cedeao est venue à Lomé dans une approche progressive. Il est dit que la Cedeao cherche à faire régler les mesures de décrispation avant d’aborder les problèmes de fond.

« Ce qu’on tente de régler aujourd’hui, ce n’est pas la crise. Vous savez que le régime a une spécialité à créer d’autres problèmes pour ne jamais régler le problème de fond. Nous n’avons pas encore abordé la crise elle-même », a fait savoir Jean-Pierre Fabre.

Le chef de file de l’opposition appelle les togolais à rester déterminés pour prendre leur destin en main. Pour lui, la fin de la crise ne proviendra pas d’un apport extérieur.

C’est dans ce contexte que s’annonce pour le 31 juillet prochain, une feuille de route des Chefs d’Etat et de gouvernement de l’organisation sous régionale. Les recommandations qui seront formulées devraient permettre au pays d’entrevoir une sortie de crise.

togobreakingnews.info

Titre modifié

Source : www.togoweb.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here