Relations conflictuelles

426

Jean-Pierre Fabre, le leader de l’ANC (opposition) ne porte pas la Cédéao dans son cœur. Ce n’est pas une découverte.

Lors d’une rencontre lundi avec une délégation conjointe ONU-Cédéao, il a fait part de ses griefs.

Il reproche à l’organisation ouest-africaine ‘de mal gérer la crise togolaise depuis 2005’ et de ne pas exercer un contrôle suffisamment étroit sur l’organisation des élections.

M. Fabre a fait part de ses exigences aux représentants de la Cédéao concernant la tenue de l’élection présidentielle en 2020 à laquelle il participera.

Parmi ces exigences, un recensement électoral ‘en bonne et due forme’, la présence de toute l’opposition à la Commission électorale (Céni), une observation rigoureuse menée lors du vote.

Il a remis un mémorandum à la mission conduite par Mohammed Ibn Chambas, représentant spécial du secrétaire général des Nations Unies pour l’Afrique de l’ouest.

Republic Of Togo

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here