Réformes : Les inquiétudes de Spéro Mawulé, président du CACIT

108

Le président du Collectif des associations contre l’impunité au Togo (CACIT), Spéro Mawulé, s’inquiète de la situation sociopolitique de son pays, le Togo, dans un posting.

Les réformes constitutionnelles et institutionnelles tardent à se faire. Les partis de l’opposition et leurs militants se mobilisent pour des manifestations d’envergure. Le régime en place donne l’impression de ne pas leur accorder d’importance. De toute façon, il traîne les pieds.

« Les reformes tardent à venir. L’amélioration des conditions de vie ne suit pas la courbe vers le haut pour le commun des Togolais », analyse Spéro Mawulé. Et d’ajouter : « Les riches sont de plus en plus riches et les pauvres de plus en plus pauvres. L’impunité demeure ».

Il appelle de son vœu la concrétisation des réformes politiques et incite les uns et les autres à œuvrer « pour le développement de notre pays, à travers la démocratie et la primauté du droit ».

A.H.

www.icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here