Reconnaître l’échec n’est pas dans l’ADN de l’opposition

199

De qui se fiche l’opposition ? Pour expliquer l’échec des manifestations prévues mercredi et jeudi, Brigitte Kafui Adjamagbo-Johnson, la coordinatrice de la coalition, explique que c’est la faute à la police !

‘L’important dispositif sécuritaire mis en place pour empêcher les gens de manifester montre à suffisance que le pays ne va pas bien’, a-t-elle affirmé vendredi.

Des propos qui prêtent à sourire.

La vérité est moins tordue. Les sympathisants de l’opposition sont appelés à manifester depuis … mi-août 2017. Ils en ont ras le bol et souhaitent maintenant voir aboutir les pourparlers engagés avec le pouvoir.

Certes, l’ANC et les autres formations peuvent toujours compter sur une poignée de d’irréductibles prêts à marcher tous les jours, mais pas de quoi rassembler 10 ou 20.000 personnes à Lomé.

D’autant que la crise politique a eu des conséquences néfastes sur l’économie. Les contestataires sont des commerçants, des salariés et actifs dans le business informel. La facture de 10 mois de tension commence à augmenter.

Republic Of Togo

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here