Recensement pour les locales / « On a comme l’impression qu’il y a une impréparation… », Mme Adjamagbo-Johnson

102

Copyright / Image alome.com

A l’approche des élections locales, la Coalition des partis de l’opposition a demandé qu’une seconde chance soit donnée aux togolais n’ayant pas pu obtenir leurs cartes d’électeur dans le cadre les législatives de pouvoir se faire aussi recenser. Cette doléance leur fut accordée par le gouvernement. Ce jeudi 16 mai, premier jour de l’opération de recensement, une délégation de la Coalition a fait une descente sur le terrain. Toutefois, le constat n’est pas satisfaisant.

« Dans tous les centres où nous sommes passés, nous avons constaté les mêmes problèmes. Des futurs électeurs qui doivent attendre des heures et des heures. Certains nous ont dit qu’ils sont là depuis 6h et il va être bientôt 13h, ils n’ont pas encore été satisfaits. On n’a comme l’impression qu’il y a une impréparation, on n’a pas l’impression qu’on attache du prix à l’opération qui se déroule en ce moment », regrette-t-elle. La délégation conduite par la Coordinatrice de la Coalition de l’opposition, Brigitte Kafui Adjamagbo-Johnson, a visité plusieurs centres de vote notamment CEG des Etoiles et Ecole primaire Bè-gare.

« Nous voulons en appeler à eux (aux autorités compétentes, ndlr) parce que à ce rythme, on n’aura pas réussi à enrôler cette majorité des Togolais en âge de voter qui ont droit d’avoir leurs cartes d’électeur. Que l’opération ne soit pas l’occasion de conflits qui pourraient s’éclater s’il s’avérait que des Togolais en âge de voter n’ont pas pu se faire enrôler avant la fin de l’opération », prévient Mme Adjamagbo-Johnson.

Réagissez  sur : http://www.africatopforum.fr

TogoTopInfos.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here