RDC: quand les francs-maçons congolais félicitent Denis Mukwege

56

L’un est le grand maître de la Grande Loge nationale du Congo, du rite ancien et primitif de Memphis-Misraïm. L’autre, celui de la Grande Loge de France, passé par l’ex-Grand Orient du Zaïre, rebaptisé depuis Grand Orient du Congo. Kitenge Yesu, ancien ministre sous Mobutu Sese Seko, entre 1991 et 1997, et Me Bernard-Claude Mbu Ne Letang, ancien sénateur et avocat près la Cour suprême de justice de la RDC, ont décidé de « transcender l’aspect obédientiel » pour s’adresser à Denis Mukwege, le célèbre gynécologue-obstétricien congolais, récemment lauréat du prix Nobel de la paix.

« Toutes tendances confondues, les francs-maçonnes et les francs-maçons habitant ce pays se sont réunis sans s’occuper des obédiences qui, à certains moments, deviennent des barrières démobilisatrices », confirme l’un d’eux. Ensemble, donc, ils ont choisi Kitenge Yesu et Bernard-Claude Mbu Ne Letang comme co-signataires de la lettre commune adressée à « l’homme qui répare les femmes ». D’autant que « ces deux illustres frères ont fait connaître la franc-maçonnerie congolaise depuis des décennies ».

Le courrier, daté du 19 octobre, a été envoyé par mail à Denis Mukwege pour féliciter, officiellement, ce dernier, désigné début octobre prix Nobel de la paix aux côtés de l’Irakienne Nadia Murad. Cela « fait honneur non seulement à vous mais, avec vous, à tout le peuple congolais », peut-on lire dans cette lettre que Jeune Afrique a pu se procurer. « Il fait également la fierté de toute institutions qui œuvrent à la promotion des valeurs humanistes, tel est le cas de la franc-maçonnerie », ajoutent les auteurs de cette missive qui, dès son objet, exprime les « sincères félicitations » des francs-maçons.

Un hommage « téléguidé », selon l’entourage de Mukwege

La communauté maçonnique de la RDC rappelle aussi qu’elle appartient à « un ordre initiatique traditionnel et universel, apolitique, sans distinction de races ni de religions, fondée sur les valeurs de fraternité, de liberté et d’égalité de tous les êtres humains ». « C’est pour l’attachement à ces principes, ajoutent Kitenge Yesu et Bernard-Claude Mbu, que la franc-maçonnerie félicite ceux qui défendent les valeurs humanistes, même s’ils ne sont pas francs-maçons. »

« Sans être franc-maçon », relèvent les deux grands-maîtres, Denis Mukwege vient ainsi de « rejoindre le cercle restreint d’illustres Africains qui ont défendu des causes nobles, comme Nelson Mandela, Desmond Tutu, Ellen Johnson Sirleaf, Kofi Annan, Frederik de Klerck, dont certains ont été membres de [la franc-maçonnerie] ».

Est-ce là une façon de faire un appel du pied au « Dr Miracle » ? Kitenge Yesu s’en défend. « Ce n’est nullement pour le recruter. Ce serait indécent ! » jure cet ancien dignitaire du régime Mobutu.

Contacté, l’entourage du prix Nobel de la paix 2018 est plus que gêné par cette marque de reconnaissance de la part des dignitaires de ces deux obédiences, les « Frères » étant souvent mal vus au sein de l’opinion publique congolaise.

Un proche de Denis Mukwege parle d’une « provocation de plus qu’il faut ignorer ». Selon cette source, les auteurs du courrier seraient « téléguidés » pour « créer une fausse image à Denis Mukwege ».

Source : www.cameroonweb.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here