RDC : le contrat d’achat de machines à voter gonflé de 100 millions USD !

42

Le Département du Trésor américain a évoqué la surfacturation de 100 millions USD du contrat d’acquisition de machines à voter comme l’un des sept motifs qui l’ont poussé à sanctionner le président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), Corneille Nangaa.

En effet, tout part du report des élections de 2016 à décembre 2018 pour lequel, indique le département du Trésor, la CENI a évoqué un manque de financement et des retards dans l’inscription des électeurs.

Rappelant que Corneille Nangaa a été nommée et assermentée président de la CENI en novembre 2015, le Trésor américain a évoqué un certain nombre de griefs q’u’ils mettent à charge de sa gestion de la centrale électorale.

Il s’agit notamment de cas de détournements, d’utilisation des sociétés écrans, de surfacturation et de fabrication de fausses factures pour couvrir certaines dépenses.

C’est en tenant compte de cet ensemble de griefs que le Département du Trésor a ordonné le gel des avoirs de Corneille Nangaa et de ses deux collaborateurs aux Etats–Unis avec interdiction de transacter avec des personnes vivant sur le sol américain.

En RDC, une frange de citoyens dénonce les motivations et la nature de ces sanctions qui frisent l’ingérence des États-Unis d’Amérique dans les affaires ne le concernant nullement et viole la souveraineté des Etats.

Source : www.cameroonweb.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here