RDC: des dizaines de victimes dans la collision d’un bus avec un camion-citerne

14

Au moins une vingtaine de personnes ont été tuées et plus de 100 autres grièvement blessées samedi 6 octobre dans l’explosion d’un camion-citerne à la suite d’une collision avec un autobus dans le village de Mbuba à une centaine de kilomètres de Kinshasa.

17h20 au village Mbuba. La fumée s’échappe encore de l’épave du camion-citerne. Les ambulances acheminent les blessés graves à l’hôpital général de référence de Saint-Luc à Kisantu, la ville voisine, et l’équipe d’hygiène venue de Kinshasa s’emploie à désinfecter le lieu du drame « dans le cadre de la prévention des maladies épidémiques, précise un membre de l’équipe. Il y a des morceaux de gens décomposés ici, c’est très dangereux pour la population. »
A une dizaine de kilomètres de Mbuba, à l’hôpital général de Saint-Luc, Gérard attend impatiemment des nouvelles de son cousin qui se trouve dans la salle d’urgence. « Nous sommes sous le choc, c’est triste. On ne sait pas quoi dire, les larmes ne sortent pas. A l’intérieur, on ne fait que prier, raconte-t-il. Il y a des gens qui sont morts calcinés, on ne sait pas les identifier. »

L’hôpital de Saint-Luc est débordé et un service de transfert est organisé pour une meilleure prise en charge à Kinshasa. « L’objectif est de stabiliser et d’organiser régulièrement le transfert et l’évacuation des patients, explique Oly Ilunga, ministre de la Santé qui s’est rendu sur place. La logistique est en place pour évacuer les patients et les amener directement dans les structures d’accueil. Nous avons estimé qu’une structure pouvait gérer en moyenne dix à quinze malades. »

Le gouvernement provincial et le gouvernement central ont apporté le premier lot de médicaments à l’hôpital samedi soir. La mission des Nations unies en RDC (Monusco) a également rendu disponibles neuf ambulances.

#RDC Une cinquantaine de personnes (au moins) ont trouvé la mort dans l’accident d’un camion citerne près de #Kisantu #Kongo_central. Neuf ambulances de la @MONUSCO sont en route pour l’hôpital Saint-Luc de Kisantu afin de procéder à des évacuations médicales. pic.twitter.com/xgZnR3TqdP

Christophe RIGAUD (@afrikarabia) 6 octobre 2018

Selon le gouverneur de la province du Congo-Central et le ministre de la Santé, on dénombre une vingtaine de morts et une centaine de blessés graves hospitalisés. Le gouverneur ainsi que les premiers temoins avaient parlé dans la journée d’une cinquantaine de morts. L’explosion du camion-citerme, suivie d’un grand départ de feu, semble expliquer le bilan élevé de tués et de blessés, le feu ayant atteint les habitations environnantes.

Source : www.cameroonweb.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here