Rayonnements non ionisants : vers une meilleure protection pour les populations

Rayonnements non ionisants : vers une meilleure protection pour les populations

(Togo Officiel) – Après s’être doté, il y a deux ans, d’une loi sur le nucléaire protégeant les populations contre l’utilisation des sources de rayonnements ionisants, le Togo s’attaque désormais aux radiations non ionisantes. Un projet de décret a été adopté mercredi sur la question.

Le texte, dont l’adoption permet au pays de se conformer aux exigences et aux standards internationaux en la matière, vise à protéger les populations contre les conséquences dommageables sur la santé des personnes du rayonnement non ionisant pouvant conduire au développement de cancers cutanés.

De façon concrète, il s’agit “d’encadrer l’utilisation du matériel qui émet ce rayonnement ionisant, et éviter que l’exposition continue à ces types de rayonnements ne cause de préjudices”, explique le ministre de la communication.

Pour le porte-parole du gouvernement, “le principe de précaution a gouverné la prise de ce texte” : “Nous utilisons des appareils qui émettent des ondes électriques, magnétiques et électromagnétiques et provoquent des rayonnements non-ionisants. À faible exposition, les risques sont minimes, mais quand ils sont continus, les risques sont réels”, justifie-t-il.

Dotés désormais d’une base légale sur laquelle travailler, les différents ministères concernés par l’utilisation de ces rayonnements non ionisants pourront prendre des arrêtés sectoriels, précisant les conditions d’utilisation des différents matériels.

En rappel, les rayonnements non ionisants désignent tout rayonnement dont l’énergie électromagnétique est insuffisante pour provoquer des réactions ou modifier la structure de l’ADN. Ils sont émis entre autres par les téléphones mobiles, les pylônes haute tension, les fours à micro-ondes ou les antennes gsm.

Source : RepubliqueTogolaise.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.