Querelles entre partis dans le Golfe 5 : La CDPA répond à l’accusation de l’ANC

195
Querelles entre partis dans le Golfe 5 : La CDPA répond à l’accusation  de l’ANC

Intervenant vendredi sur radio Victoire Fm, Pierre Akoété Nougblega, membre de la Convention démocratique des peuples africains (CDPA) et désormais adjoint au maire Aboka dans le Golfe 5, a abordé la question relative à l’accusation qu’a porté Me Isabelle Améganvi de l’Alliance nationale pour le changement (ANC) à l’encontre du parti de Mme Brigitte Kafui Adjamagbo-Johnson.

En effet, Me Isabelle Améganvi, lors d’une intervention sur les médias, a dénoncé le fait que la CDPA et l’UDS-Togo aient favorisé l’élection du Maire de la commune Golfe 5, Kossi Aboka (membre d’UNIR) mercredi dernier au détriment du candidat de l’Alliance nationale pour le changement (ANC), Jean Eklou.

Considérant la spéculation qu’a engendrée cette sortie médiatique de la militante de l’ANC, Pierre Akoété Nougblega a tenu à apporter au nom de la C14, plus de précisions sur l’affaire.

Selon l’adjoint au maire, « Personne ne peut situer à quel niveau s’est produite la défaillance dans le report mécanique de voix dont devait bénéficier Jean Eklou », a-t-il déclaré, tout en s’interrogeant sur le fait que Jean Eklou n’ait même pas sorti de l’élection avec au moins les 07 voix provenant de l’ANC et de la CDPA.

A l’en croire, si le principe de la candidature de M. Eklou à la mairie du Golfe 5 était acquis pour l’opposition dans la zone, il y a eu des faits et gestes de l’intéressé qui n’ont pas plaidé en sa faveur.

« Comme ses propos lâchés au cours d’une réunion politique, propos dans lesquels il se « vantait que son parti, avec des candidats allogènes, a été crédité d’un bon score devant des concurrents autochtones », rapporte M. Nougblega. Des propos qui, selon le politique, auraient joué en défaveur du candidat de l’ANC.

« Des propos qui ont davantage refroidi le penchant politique que pouvaient avoir les autres conseillers municipaux pour le candidat de l’ANC. D’autant plus qu’au soir de nos tractations et marchandages en faveur de la candidature ANC auprès de différents partis d’opposition, on pouvait conclure que l’UFC voterait contre, le NET contre, l’indépendant ‘Miantokpoelawoè’ contre, l’indépendant de la liste ‘Gakli Emergent’ étant aussi demeurée sceptique vis-à-vis de Jean Eklou », a confié Nougbléga.

Retenons qu’à l’issue de l’élection du maire et ses collaborateurs dans la commune du Golfe 5, Kossi Aboka du parti UNIR s’en est sorti avec 16 voix devant Jean Eklou de l’ANC qui a obtenu 06 voix.

Nicolas K

Source : www.icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here