Que pense le CAR de la position de la CEDEAO dans la crise togolaise?

Le président ivoirien, parlant au nom de la CEDEAO, sur la crise togolaise, invite au dialogue et « aux négociations ». Le Comité d’action pour le renouveau (CAR) décrypte cette sortie.

Comme bien d’autres partis politiques de l’opposition avant lui, le CAR s’est prononcé sur le message d’Alassane Dramane Ouattara. Selon Yawovi Agboyibo, président de ce parti, les propos du président ivoirien constituent « un éclairage de taille pour la dissipation des malentendus et controverses suscités par le projet de loi introduit en septembre dernier par le gouvernement en vue de la modification de trois articles de la Constitution en vigueur ».

L’avocat estime que « l’appel lancé par le Président Alassane Ouattara à Niamey offre au Président Faure Gnassingbé la voie royale de sortir de l’impasse ».

Pour ce faire, le vieux opposant insiste sur le fait que le fils d’Eyadéma doit instruire son camp afin qu’à l’Assemblée nationale, de nouvelles discussions aboutissent au retour à la Constitution de 1992 dans sa forme originelle.

Après cette phase, préconise l’ancien président de la Commission nationale des droits de l’Homme (CNDH), les acteurs politiques vont « décider des mesures institutionnelles et pratiques nécessaires à sa (NDLR, loi fondamentale de 92) mise en œuvre dans l’intérêt de la consolidation de la paix sociale.

A.H.

www.icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.