Quand l’immobilier va, tout va !

45

Paradoxal. Alors que l’économie a été très affectée par la crise politique qui s’éternise depuis 9 mois, le marché immobilier ne s’est jamais aussi bien porté.

Les prix flambent à Lomé, les promotions se multiplient. Certes ont n’a pas encore atteint les prix d’Abidjan, mais on s’en approche.

Le Salon de l’immobilier qui s’est ouvert vendredi dans la capitale togolaise traduit cette tendance. Il a été inauguré par le ministre de l’Urbanisme et de l’Habitat, Fiatuwo Sessénou.

Sur les stands, les projets foisonnent et les prix s’envolent. Dans une nouvelle résidence située dans la banlieue chic de Lomé, les villas se négocient entre 400.000 et 2 millions d’euros !

Plus modestement, des maisons dans des zones bien situées se vendent rarement à moins de 200.000 euros. Replacé dans le contexte local, c’est très cher.

Faut-il redouter une bulle immobilière ? Non car les acquisition se font dans leur majorité sans financement bancaire

Pendant 3 jours, les visiteurs pourront parcourir les allées du Salon à la rencontre des architectes, des constructeurs, des décorateurs, des agents immobiliers et des banques.

Republic Of Togo

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here