Prétendu lynchage des ‘Gaymen présumés’: démenti des autorités béninoises

577

Nazaire Hounnonkpè, Directeur Général de la Police Nationale Benin

Ils inspirent frayeur, méfiance, colère et indignation; ces psychopathes détenteurs de fétiches pourvoyeurs de biens matériels en échange du sang et d’autres organes humains en sacrifice. Traqués au Bénin, certains de ces criminels, communément appelés «Gaymen», se sont rabattus sur le Togo où les populations en collaboration avec les forces de l’ordre et de sécurité sont restées éveillées.

Plus d’une quinzaine de présumés «criminels» d’origine béninoise installés au Togo, à la recherche de «vivres» pour leurs fétiches, ont été appréhendés souvent par les populations qui ont fait appel à la police, qui à son tour les a remis aux mains de la justice béninoise au nom de la coopération sécuritaire entre les deux pays voisins.

Pourtant, des informations se font de plus en plus persistantes sur le fait que des citoyens béninois seraient marginalisés et d’autres lynchés, brûlés vifs au Togo, car soupçonnés d’être «Gaymen».

Faux ! «J’ai échangé avec les autorités sécuritaires au Togo et il n’en ai rien», rassure le Directeur Général de la police du Bénin. «Je voudrais rassurer la population béninoise et celle Togolaise au calme et que les béninois au Togo qui se sentiraient menacés se rende dans un poste de police au Togo pour se plaindre»; a-t-il conseillé.

A. Lemou

Source : www.icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here