Profanation tombe DJ Arafat : la jeune étudiante Diane Blé serait-elle piégée ? Serge Kassy réagit


Dans une vidéo diffusée sur la toile, le chanteur ivoirien, Serge Kassy, s’est insurgé contre la condamnation de la jeune étudiante, Diane Blé, citée dans l’affaire de la profanation de la tombe de Dj Arafat.

La jeune étudiante, Diane Blé, a été condamnée à un an de prison ferme par la justice ivoirienne qui lui reproche d’avoir fait une publication relative à la profanation de la tombe de Dj Arafat le 31 août 2019 au cimetière de Williamsville. Après l’avis de recherche lancé contre elle suite à une publication sur son compte Facebook, ainsi que plusieurs autres personnes ayant pris part à cette abomination, Diane Blé s’est volontairement rendue à la Police pour donner sa version des faits, écrit ce mercredi

”Je tiens à préciser que je ne suis impliquée ni de près ni de loin à cette histoire. Je n’étais pas présente au stade ni au cimetière. Je suis simplement interpellée pour avoir fait des commentaires (…) Ayant vu une publication d’un certain Kassi Heros, j’ai décidé de leur montrer cela, et c’est ainsi que j’ai fait le copier-coller que vous voyez (…) Je demande pardon à tous les ivoiriens’’, avait déclaré Diane Blé dans une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux.

En dépit des excuses présentées à la nation ainsi qu’à la famille de Dj Arafat, Diane Blé défendue par trois avocats au tribunal, a tout de même été condamnée à un an de prison ferme assorti d’une amende. Une sentence qualifiée d’injuste par de nombreux ivoiriens à l’instar du chanteur reggae Serge Kassy qui estime qu’il y a des “crimes bien plus graves que la faute commise par Diane Blé” mais qui sont restés impunis par la justice ivoirienne.

”Cette jeune fille n’a que 24 ans, et elle est étudiante en chimie biologie. Elle est en stage dans une grande structure internationale en tant que déléguée médicale. C’est-à-dire que c’est un cerveau pour la nation ivoirienne. Elle était très active sur les réseaux sociaux, et elle était déjà ciblée depuis longtemps par Adou Richard et ses services. Cette affaire de copier-coller n’est qu’un prétexte. Je préviens tous ceux qui sont actifs contre le régime sur la toile. Ils attendent une occasion pour mettre la main sur vous’‘, a lâché Serge Kassi.

”Elle était chez elle quand il y a eu la profanation de la tombe de son artiste Dj Arafat. Nous avons tous vu les vidéos qui ont circulé sur la toile. La police a annoncé avoir arrêté douze autres personnes mais au procès, Diane Blé était la seule. On sait tous que c’est un copier-coller qu’elle a fait et on connait l’auteur du post. Lui, on ne l’arrête pas (…)

Diane Blé est aujourd’hui en prison pour un copier-coller sur Facebook là où les microbes ont tué des personnes mais qui n’ont pas été arrêtés, là où les gnambros ont exécuté un gendarme mais n’ont toujours pas été arrêtés. C’est une jeune étudiante de 24 ans qui n’a pas sa place en prison”, s’est désolé Serge Kassy avant de demander à tous les ivoiriens de se mobiliser pour la libération de Diane Blé.

Source : l-frii.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.