Prof. Robert Dussey a lancé la feuille de route des Togolais de la diaspora

48

Le gouvernement togolais ne lésine pas sur les moyens pour permettre aux Togolais de la diaspora de contribuer au développement de leur pays. Hier lundi à Lomé, Prof. Robert Dussey, ministre des Affaires Etrangères, de l’Intégration africaine et des Togolais de l’extérieur, a procédé au lancement officiel d’une feuille de route spécialement dédiée aux ressortissants togolais dans le monde.

Selon le chef de la diplomatie togolaise, cette feuille de route témoigne de la volonté du chef de l’Etat, Faure Gnassingbé, à montrer l’importance et le rôle de la diaspora dans le développement du pays. Et sa mise en oeuvre permettra de créer les conditions d’une implication plus inclusive des ressortissants togolais pour la construction Togo.

« La nation togolaise est une communauté de citoyens qui a un destin commun. La communauté des Togolais de la diaspora est une part non négligeable du contrat social du Président de la République. Nos compatriotes de la diaspora ont le droit d’attendre de la patrie mère plus de protection. La mise en œuvre de la feuille de route permettra à notre pays de faire de la diaspora un partenaire stratégique du nouveau Plan national de développement qu’avait lancé le Président de la République le mois passé, notamment à travers la promotion des transferts de compétences et d’activités, le renforcement des relations entre les acteurs nationaux et les Togolais expatriés et la mobilisation des ressources », a affirmé Robert Dussey.

Cette feuille de route que d’aucuns dénomment « le PND pour la diaspora » s’articule autour de trois axes majeurs : Le premier consiste à rentabiliser le capital humain, économique et social de la diaspora. Le deuxième axe porte sur le renforcement de la communication et des relations entre le gouvernement et la diaspora. Et le troisième met l’accent sur l’amélioration de la défense et de la protection des intérêts des Togolais.

Ces trois axes stratégiques se déclinent dans deux grands programmes, notamment le Programme d’actions prioritaire (PAP) et le Programme à moyen et long terme (PMLT).

Pour rappel, environ 2 millions de Togolais vivent à l’extérieur. De 2010 à 2017, ils ont envoyé près de 450 millions de dollars US au pays, sans compter les transferts informels. Un apport quantifié à plus de 10% du PIB national.

Notons que les 28 et 29 novembre prochains, le gouvernement togolais, sous l’initiative du ministère en charge des Affaires étrangères, compte organiser le premier Forum économique des Togolais de l’extérieur à Lomé.

Godfrey Akpa

Source : www.icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here