Prof. David Dosseh : « Le vrai Lionel Messi va être vraiment déçu de savoir qu’on le compare à Faure Gnassingbé »

Prof. David Dosseh : « Le vrai Lionel Messi va être vraiment déçu de savoir qu’on le compare à Faure Gnassingbé »

La candidature de Faure Gnassingbé à la présidentielle de 2020 est l’une des questions qui monopolise le débat politique depuis quelques mois déjà. Le ministre Gilbert Bawara intervenant récemment sur une chaîne locale « New World TV », a souligné qu’aller à la présidentielle de 2020 sans l’actuel chef d’Etat serait « criminel ». Le porte-parole du gouvernement togolais est allé loin en comparant le Prince de la Marina à Lionel Messi du FC Barcelone.

« Si vous êtes l’équipe de Barcelone et vous êtes en Champions League, vous avez Lionel Messi qui est en pleine forme, en pleine possession de ses capacités, accepteriez-vous que l’entraîneur le laisse à la touche. Il n’est pas normal qu’une équipe, pour ces genres de compétition, ne présente pas son champion », a lancé le ministre à l’endroit de ceux qui pensent qu’un quatrième mandat de Faure Gnassingbé est un mandat de trop.

Au Front Citoyen Togo Debout (FCTD), cette comparaison de Faure Essozimna Gnassingbé avec le célèbre joueur Lionel Andrés Messi Cuccitini ne tient pas la route. Selon Prof. David Dosseh, premier porte-parole du FCTD, l’Argentin sera vraiment « déçu » s’il advient qu’il apprenne qu’on lui compare au « champion » du régime cinquantenaire RPT-UNIR.

« Si le vrai Lionel Messi entend cela, il va être vraiment déçu de savoir qu’on le compare à un chef d’Etat qui veut faire plus de trois (3) mandats au sommet de l’Etat. Je pense que s’il y a autant d’agitations autour de la candidature du président Faure, c’est peut être un signal. Un signal que quelque chose est en train de se faire, un signal qui vient des pressions au niveau international », a indiqué l’acteur de la société civile.

L’universitaire trouve impropre une quatrième candidature de Faure Gnassingbé à la prochaine présidentielle de 2020. Il estime que le Chef de l’Etat doit prendre ses responsabilités, faire preuve de sagesse en renonçant à son projet de 4ème mandat.

« Toutefois, poursuit-il, la non-candidature de Faure Gnassingbé ne règle pas le problème. Puisque le système de fraude ne disparaîtra pas avec la non-candidature de Faure. Il ne faudra pas qu’on nous amène un autre champion qui ne sera plus un Messi, mais un Neymar. Donc, l’essentiel c’est de faire tout pour surveiller tout le processus électoral », a conclu Prof. David Dosseh.

Godfrey Akpa

Source : www.icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.