Prof. Apédo-Amah: « On ne chasse pas une dictature militaire avec des bulletins de vote

Connu pour son franc-parler, le Prof Ayayi Togoata Apédo-Amah, dans cet entretien avec le journal La Manchette, analyse les faits marquants de l’actualité au Togo avec en toile de fond des sujets relatifs à la prochaine présidentielle. Pour ce défenseur des droits de l’homme, il n’y a rien à espérer au soir du 22 février 2020, parce que « la dictature militaire va tricher comme d’habitude et proclamer ses éternels résultats fantaisistes et frauduleux ». « Du déjà-vu, en somme », a-t-ajouté. Aussi s’est-il prononcé sur la nième candidature de Faure et le choix du candidat de la Plateforme Kpodzro sans oublier les micmacs politiques de l’opposition dans son ensemble.

Dans quelques jours, les Togolais se rendront dans les bureaux de vote pour élire leur prochain président. Entre optimisme et pessimisme, chacun se fait déjà une idée du dénouement de ce scrutin. Professeur Apédo-Amah, l’alternance est-elle proche au soir du 22 février 2020 ?

La réponse n’est pas difficile. Tout le monde a déjà une idée du dénouement, à part quelques esprits naïfs. La dictature militaire va tricher comme d’habitude et proclamer ses éternels résultats fantaisistes et frauduleux. Ce n’est même pas du pessimisme mais du réalisme, tout simplement. Nous l’avons toujours dit, on ne chasse pas une dictature militaire avec des bulletins de vote.

C’est cette fausse opposition d’individus médiocres qui vend au peuple togolais ce mirage. Combien de fois ont-ils participé aux élections frau-

Source : icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.