« Procrastiner les réformes et maintenir le statu quo ne font guère honneur au Togo », Gerry Taama

174

Copyright / Crédit Photo alome.com

A l’issue des deux (2) jours de travaux de la 1ère réunion du Comité de suivi de la feuille de route de la CEDEAO, les attentes n’ont pas été comblées, essentiellement du côté de la coalition des 14 partis de l’opposition togolaise. Selon Gerry Taama, président du parti NET (Nouvel Engagement Togolais), cette situation est dû au fait « qu’aucune des deux parties ne semble disposer à lâcher du lest ». Ainsi, appelle-t-il les protagonistes à opérer « un sursaut patriotique » dans un récent communiqué dont voici le contenu.

COMMUNIQUÉ DE PRESSE DU NOUVEL ENGAGEMENT TOGOLAIS (NET)

Nécessité d’un sursaut patriotique

Le lundi 10 septembre 2018 s’est ouverte à Lomé la première réunion du comité de suivi de la feuille de route de la CEDEAO pour une sortie de crise au Togo. Outre les représentants de la CEDEAO et des facilitateurs, la réunion a regroupé les représentants des deux protagonistes à savoir le parti au pouvoir Unir élargi au gouvernement et les représentants de la coalition des 14 partis d’opposition (c14). La réunion s’est poursuivie le lendemain 11 septembre 2018.

Selon les informations en sa possession, le Nouvel Engagement Togolais note que cette première réunion n’a accouché d’aucune décision majeure allant dans le sens de la mise en oeuvre des réformes constitutionnelles et institutionnelles ; la rencontre a, au contraire, démontré aux yeux des représentants de la CEDEAO et du monde entier l’incapacité notoire des deux protagonistes à engager véritablement des discussions de fond sur les questions épineuses. Pire, les regards semblent se tourner vers les deux facilitateurs, leurs Excellences Nana Dankwa Akufo-Ado et Prof. Alfa Kondé dont on espère qu’ils apporteront les réponses idoines aux questions intérieures dans un État souverain.

Le Nouvel Engagement Togolais tient avant tout à remercier les représentants de la CEDEAO et les deux facilitateurs pour leur constante disponibilité à accompagner le Togo vers une sortie de crise véritable.

Mais le NET est particulièrement inquiet de la tournure que prennent les événements. Aucune des deux parties ne semble disposer à lâcher du lest et, le Togo est offert en spectacle dérisoire aux yeux de la communauté internationale.

Pour le NET, les réunions du comité de suivi se devraient être des perches à saisir par l’ensemble des acteurs et particulièrement les deux protagonistes, pour avancer sur les véritables questions des réformes. Mieux, le NET pense qu’en amont de ces réunions, les deux protagonistes devraient se retrouver pour discuter entre Togolais et aplanir les divergences. Le temps où la politique se faisait à distance et par média interposé est révolu.

Le Nouvel Engagement Togolais rappelle aux deux protagonistes que les réformes constitutionnelles et institutionnelles sont les véritables enjeux sur lesquels ils sont attendus, et que tout autre préoccupation qui prend le pas sur cet impératif s’apparente à de la diversion et serait nuisible à l’avenir politique de notre pays.

La question des réformes a déjà suffisamment tenu en haleine le peuple Togolais qui ne demande qu’à la voir soldée définitivement et rapidement pour se retourner enfin vers des sujets de développement économique et social.

Le tribu payé depuis le 19 août 2017 est déjà assez lourd pour que le Togo se donne le luxe d’une nouvelle crise socio-politique.

En conséquence, le NET appelle urgemment les deux camps à dépasser les clivages partisans, à sortir des retranchements personnels pour aborder dans un esprit de sursaut patriotique, les vraies questions. Continuer à procrastiner les réformes et maintenir le statu quo ne font guère honneur à notre pays.

Le Nouvel Engagement Togolais est convaincu que même hors la présence des facilitateurs, le génie togolais peut faire triompher la question des réformes si tant est que l’intérêt du peuple soit la véritable motivation de chacun des deux protagonistes.

Le NET veut garder l’espoir que les prochaines rencontres feront avancer les questions de réformes. Le parti se tient aux côtés du peuple togolais et est prêt à jouer sa partition pour toutes fins utiles.

Fait à Lomé le 12 septembre 2018

Réagissez  sur : http://www.africatopforum.fr

TogoTopInfos.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here