Proche d’Agbéyomé arrêté par un commando: le film de l’évènement

Un commando armé a enlevé dans la nuit du 8 au 9 mars, Otto Koashie Apedo, un conseiller chargé de la sécurité de M. Agbeyome Kodjo, dans son domicile à Zanguera.

«Une quinzaine d’éléments armés provenant de trois unités de l’armée, de la gendarmerie et des antigangs dont un cagoulé ont escaladé le mur et défoncé le portail de sa résidence, ont menacé de tirer sur toute personne qui s’approcherait de la maison», indique le communiqué signé des Forces démocratiques pour l’alternance en 2020.

Le domicile a été perquisitionné sans mandat, M. Otto Koashie Apedo a été violenté et menotté par terre devant sa femme et ses enfants. La baie vitrée du salon a été fracassée, les téléphones portables et les documents administratifs saisis. Le conseiller  à la sécurité d’Agbeyome Kodjo a été conduit vers une « destination inconnue », selon le communiqué.

D’une source proche d’Agbeyome Kodjo, Otto Koashie Apedo est un ancien de la diaspora ayant fait des affaires en Europe. Il est revenu s’installer au Togo depuis plusieurs années.

«Il n’est ni militaire ni gendarme. C’est un citoyen volontaire qui aide le président à organiser la sécurité du président lors de la campagne », a ajouté la source. Otto Koashie Apedo n’est pas un militant du MPDD mais proche d’Ekué Kpodar, a également ajouté la source.

Au titre de ses privilèges d’ancien Premier ministre, Agbeyome Kodjo a néanmoins un garde du corps personnel (un gendarme),  et deux autres corps habillés, qui montent la garde devant le domicile.

C’est la deuxième personne proche d’Agbeyome Kodjo à être arrêtée. Le 23 février dernier, le colonel Amblesso N’Soua Kokouvi des Forces armées togolaises, suspecté d’être proche du candidat Agbeyome, a été arrêté à Dapaong où il effectuait une mission.

Le candidat de la Dynamique de Mgr Kpodzro s’est déclaré élu depuis le 22 février au terme d’un scrutin controversé proclamé par la CENI et validé par la Cour Constitutionnelle. Cette dernière attribue un score historique et démentiel de plus de 70% à Faure Gnassingbé, président postulant à un quatrième mandat, et plus de 18% à Agbeyome Kodjo.

Depuis le 23 février, le domicile de M. Agbeyome  a été encerclé à deux reprises.

Le Tempstg

Image en guise d’illustration

Source : Togoweb.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.