Privation malencontreuse des terres et d’habitations : Le MMLK se ligue contre ce fléau et interpelle les autorités

80
Privation malencontreuse des terres et d’habitations : Le MMLK se ligue contre ce fléau et interpelle les autorités

Le Mouvement Martin Luther King (MMLK) par un communiqué en date de ce jour lance une alerte maximale à l’endroit du chef de l’Etat, du ministre de la Justice et du ministre de la Sécurité sur un phénomène d’expulsion et de démolition des habitations qui ne cesse de priver des citoyens togolais de leurs domaines à Lomé, entrainant ainsi des conséquences désastreuses et dramatiques sur la cohésion et le vivre ensemble dans la société. les cas sont légions et ce qui se profile à l’horizon est celui d’AHONKPOE.

Le communiqué révèle qu’à LEGBASSITO, plus d’une centaine de personnes sont concernées. « Ces dernières ont acquis des parcelles de bonne foi entre 1990 et 2008 auprès des sieurs TESSOU et ATCHON dont les ventes ont été approuvées par le chef de la localité DOH Gligbe TESSOU et son fils successeur en présence d’une grande partie des héritiers qui ont tout consentis », indique le communiqué.

D’après les informations recueillies par le mouvement du pasteur Edoh Komi, des acquéreurs se sont confortablement installés et ont érigé des constructions, des héritiers connus de tous pour avoir été présents lors des ventes se sont plaints, estimant n’avoir pas bénéficié de leurs parts.

Ces faits remontent à l’année 2012 et la justice fut saisie. De la première instance à la Cour Suprême en passant par la Cour d’Appel, une célérité inhabituelle a conduit l’enrôlement et le traitement des dossiers en faveur des contestataires. Du coup, les acquéreurs de la première vente, ont perdu le procès et par conséquent doivent quitter les lieux.

« Cette manœuvre émane d’une complicité active entre les membres des collectivités qui s’organisent en bandes de voyous et de cupides mal intentionnés pour super et escroquer les citoyens qui aspirent à acheter les parcelles de terrains et de déposséder les gens des terres acquises par voie d’achat et la Justice doit veiller à démanteler ces réseaux afin de mettre fin à cette sordide et malhonnête entreprise qui n’est pas loin d’une explosion sociale pour voir les citoyens s’affronter entre eux », a dénoncé Edoh Komi.

« A cette injonction de quitter les lieux sous huitaine, il est de notre devoir de respecter les décisions et arrêts de nos cours et tribunaux mais il est aussi de notre devoir d’émettre nos avis quand les injustices et les irrégularités sautent aux yeux », poursuit le communiqué.

Le Mouvement Martin Luther King lance un appel aux autorités togolaises pour qu’elles prennent en compte ce phénomène qui menace la paix et la stabilité sociale.

Nicolas

Source : www.icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here