Prisonniers politiques : Latifatou, une militante de l’opposition entre la vie et la mort

367
Togo

Près d’une centaine de détenus politiques (militantes et militants de l’opposition) croupissent encore dans les prisons du Togo, selon les responsables de la Coalition des 14 partis de l’opposition et des organisations de défense des droits de l’homme. Parmi ces prisonniers se trouve Batolim Latifatou, arrêtée l’année dernière dans le cadre des manifestations de l’opposition.

La grâce présidentielle pour les uns, la liberté provisoire pour les autres décidées par Faure Gnassingbé en janvier dernier, ne concerne que quelques détenus politiques. Les autres (en majorité) continuent le calvaire.

Mais Batolim, détenue dans la prison civile de Kara, est sérieusement malade. En visite à la prison civile de Kara mercredi, une délégation du Mouvement pour la justice sociale (MJS) n’a pu rencontrer que deux camarades de la jeune dame.

« La délégation n’a pu rencontrer que deux filles totalement traumatisées car leur camarade Batolim Latifatou est sérieusement malade et transférée au CHU- Kara. Ainsi, la délégation après la prison civile s’est rendue à l’hôpital pour constater l’état de santé de notre sœur admise à l’hôpital. Cependant, toute la délégation s’est fondue en larmes à cause de l’état de santé de cette innocente entre la vie et la mort », a déploré le mouvement dans un communiqué rendu public.

Il lance un appel à toutes les organisations de la société civile, aux institutions de défense des droits de l’homme, aux responsables de la Coalition des 14 partis de l’opposition et à la diaspora d’œuvrer de sorte que cette dame soit libérée, afin qu’elle puisse recevoir des soins appropriés. Sa survie en dépend.

« Doit- on perdre sa vie à cause de ses convictions politiques ? Il urge d’attirer l’attention du chef de l’État que la grande responsabilité lui revient devant les pleurs et les souffrances des familles, car rien ne vaut la dignité humaine. Le MJS demande spécialement aux hommes religieux de sortir les Togolais de cette stigmatisation qui prend des proportions très inquiétantes », a souligné le mouvement.

Comme on peut le voir, la situation de cette militante de l’opposition, Batolim Latifatou est critique. Elle est entre la vie et la mort.

I.K

Source : www.icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here