Prison civile de Lomé : des détenus formés en procédures judiciaires

61

A travers le projet « Justice Markers » initié en 2017, le Collectif des Associations Contre l’Impunité au Togo (CACIT) a mis sur pied le « Club Alerte CACIT : La Sentinelle » qui regroupe des détenus de la prison civile de Lomé. Formés sur la Procédure Pénale au Togo, les techniques d’assistance juridique entre autres, 86 membres de ce club ont reçu des attestations de fin de formation du projet, passant ainsi du statut de personnes en conflit avec la loi à celui de para juriste. C’était ce jeudi à la prison civile de Lomé.

Formés en procédures judiciaires et sur les notions des droits des détenus, ces 86 prisonniers dont 49 femmes auront pour mission d’apporter conseils et assistance à des personnes en matière des droits de l’Homme et de procédures judiciaires, une fois en liberté. La cérémonie a eu lieu en présence des autorités judiciaires, des responsables des ODDH, des ONGs et autres personnalités.

Par ailleurs 05 dossiers des détenus ont été clôturés par les Juges d’instruction, 22 prévenus libérés toujours dans le sens du projet « Justice Markers » qui arrive à échéance à la fin de ce mois de mai 2018, après huit (08) d’activités.

Les initiateurs du projet n’ont pas tari de reconnaissance à l’endroit de ces hommes et femmes qui ont pris part à cette formation, saluant leur assiduité au cours de la formation.

Cette initiative du CACIT est partie du constat que des citoyens se retrouvent en prison par méconnaissance de leurs droits au moment de leur arrestation, d’autres encore ignorent leurs droits et devoirs.

Edem (Stagiaire)

Source : www.lomechrono.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here