Pressions sur la justice de Kara pour condamner Sasso Pagnou

Pressions sur la justice de Kara pour condamner Sasso Pagnou

L’entrée sur le tard dans la partie civile d’un juge de la Cour Constitutionnelle, et la reprise en son compte par le procureur des arguments de la partie civile, laissent penser que les pièces du puzzle sont rassemblées pour faire condamner le 9 décembre prochain, l’universitaire Sasso Pagnou.

L’affaire des universitaires Adama Kpodar & Kokoroko contre Sasso Pagnou prend une tournure inquiétante. Alors que la procédure est en cours, les termes d’une «citation à prévenu» remise à Sasso Pagnou semblent indiquer que le verdict pourrait être déjà prononcé.
Un exploit d’huissier dont Le Temps a obtenu copie montre de surprenantes anomalies : le procureur de la République se fait siennes les accusations de la partie civile.

D’abord, dans la « citation à prévenu », le procureur de la République accuse Sasso Pagnou «d’avoir à Kara courant mois de février 2019, en tout cas depuis non couvert (sic) porté des accusations mensongères [C’est nous qui soulignons] auprès d’une autorité ayant pouvoir d’y donner suite (CAMES), de l’existence d’un réseau composé notamment de messieurs Kpodar Adama, Kokorok

Source : www.icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.