Présidentielle 2020 : Fabre et la connexion Macron

380

Jean-Pierre Fabre, président de l’Alliance Nationale pour le Changement (ANC) et candidat à l’élection présidentielle de 2020 au Togo, s’est prononcé mercredi sur le processus électoral en cours dans son pays. Celui-ci est convaincu que cette fois-ci sera la bonne pour lui, après deux échecs consécutifs face à l’actuel Président, Faure Gnassingbé.

Lire aussi : Présidentielle 2020: tout savoir du programme électoral de Fabre

« Je me représente parce que la persévérance paye toujours. Aussi c’est un serment que j’ai fait d’œuvrer inlassablement à l’instauration de la démocratie et de l’Etat de droit chez moi. Donc il faut que je termine le boulot », a-t-il lancé au micro de RFI.

Longtemps resté
opposant à Faure Gnassingbé, l’ex-chef de file de l’opposition, se dit confiant
et travaille ardemment pour obtenir les conditions de transparence et d’équité
de l’élection présidentielle de 2020, ceci avec le concours de plusieurs Chefs
d’État dont Emmanuel Macron de la France.

« Pour cette élection présidentielle, nous allons nous atteler en profondeur à une amélioration significative du cadre électoral (…) », a-t-il insisté dans cette entrevue à Christophe Boisbouvier.

Lire aussi : Présidentielle 2020: Mgr Kpodzro un cailloux dans les chaussures de Faure

Il compte
notamment sur la mobilisation du peuple togolais ainsi que de la communauté
internationale (le corps diplomatique) et la CEDEAO pour obtenir de meilleures
conditions de l’élection afin de battre Faure Gnassingbé dans les urnes.

« M. Emmanuel Macron a manifesté la volonté de changer les rapports entre la France et l’Afrique. Surtout qu’il a autour de lui, des responsables politiques d’origine togolaise. Il y a une députée, Laetitia Avia et plus proche, il y a une ministre, porte-parole du gouvernement actuel qui a des liens avec le Togo. C’est madame Sibeth N’diaye dont la maman est togolaise. C’est une situation favorable pour nous parce que ces personnes ne peuvent pas être insensibles à la situation actuelle du Togo. On ne peut pas être ministre dans un gouvernement d’un pays comme la France, une démocratie avancée et fermer les yeux sur ce qui se passe dans son pays d’origine. Ce sont des canaux par lesquels nous pouvons faire parvenir des messages », a martelé Jean-Pierre Fabre.

Lire aussi : Fabre-Adjamagbo: les non-dits d’une grande trahison!

Une fois les
conditions de transparence réunies, Jean-Pierre Fabre acceptera-t-il que M.
Faure Gnassingbé se présente de nouveau en 2020 pour un 4e mandant ? La
question reste posée.

Source : afreepress.info

Titre modifié

Source : Togoweb.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here