Présidentielle 2020/Boukpessi : « J’ai l’impression que le candidat Fabre est à la recherche d’incidents »

Le premier tour de la présidentielle de 2020 aura lieu le 22 février prochain. La campagne électorale démarrée depuis le 6 février dernier se poursuit, surtout à l’intérieur du pays où l’équipe de campagne du candidat Jean-Pierre Fabre est parfois obligée de supporter le zèle démesuré des militants du parti présidentiel (UNIR), selon les informations.

« Je vous invite à faire preuve d’humilité, de sagesse et de responsabilité. Que cette campagne soit respectueuse de nos adversaires ». Voilà les premiers mots du candidat Faure Gnassingbé à l’ouverture de sa campagne électorale à Niamtougou dans la préfecture de Doufelgou. C’était le vendredi dernier.

Mais tout porte à croire que ces propos du fils de feu Général Eyadema ne sont que des belles paroles en l’air. Parce que sur le terrain, les comportements des individus qui se réclament du parti UNIR sont aussi inciviques que déplorables, selon de nombreux témoignages.

Déjà, trois (3) meetings prévus par le candidat de l’Alliance nationale pour le changement (ANC) à Cinkassé, Tandjouré et Gando, ont été interdits par les autorités locales. A Bassar, tout comme à Sotouboua, ce sont des groupes d’indivi-

Source : icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.