Présidentielle 2020 au Togo : début de la campagne électorale ce jeudi ; le message du président de la CENI


La campagne électorale du premier tour de l’élection présidentielle février 2020, s’ouvre officiellement ce jeudi à minuit sur toute l’étendue du territoire et à l’étranger.

A cet effet, le président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), Tchambakou AYASSOR appelle les candidats à inscrire toutes leurs activités de campagne dans le respect des dispositions du code électoral.

Dans un message à la nation, ce mercredi 5 février, le président, le président de la CENI a rappelé les dispositions des articles 68, 70, 71 et 72 du code électoral.

Ces dispositions sont ainsi libellées :

Article 68 :

La campagne électorale est déclarée ouverte quinze (15) jours francs avant la date du scrutin. Elle s’achève vingt-quatre (24) heures avant le jour du scrutin. Nul ne peut, par quelque moyen et sous quelque forme que ce soit, faire campagne en dehors de la période réglementaire.

Article 70 :

Les réunions électorales qui se font pendant la campagne électorale se tiennent librement sur l’ensemble du territoire national.

A l’étranger, ces réunions se tiennent conformément aux lois des pays de résidence.

Article 71 :

Les réunions électorales ne peuvent être tenues sur la voie publique. Elles sont interdites entre vingt-deux (22) heures et six (06) heures. La déclaration doit en être faite au préfet ou au maire au moins vingt-quatre (24) heures à l’avance, en leur cabinet, par écrit et au cours des heures légales d’ouverture des services.

A l’étranger, les réunions de campagne électorale se déroulent dans le respect des lois en la matière dans les pays de résidence. L’ambassadeur ou le chargé d’affaires du Togo dans le pays de résidence est tenu informé de toute réunion de campagne électorale.

Article 72 :

Pendant la durée de la campagne électorale, sont interdites :

-Les pratiques publicitaires à caractère commercial par voie de presse, de radiodiffusion et de télévision, les dons et libéralités en argent ou en nature à des fins de propagande pour influencer ou tenter d’influencer le vote ;

-l’utilisation des biens ou moyens d’une personne morale de droit public, d’une institution ou d’un organisme public aux mêmes fins.

M. Tchambakou AYASSOR a exhorté les candidats au respect mutuel et surtout à éviter l’escalade verbale.

« Pour paraphraser le philosophe français Brice Parain, gardons constamment à l’esprit que les mots sont des armes pour que les diverses prises de parole au cours de la campagne électorale soient empreintes de hauteur d’esprit, de retenue et de sens de responsabilité ; ceci dans le but de permettre aux potentiels électeurs de faire, le jour du scrutin, en toute connaissance de cause et démocratiquement, le choix le plus pertinent parmi les projets de société en compétition », a-t-il déclaré.

Et d’ajouter en guise de conclusion : « Ainsi, je vous souhaite à tous bonne chance, en nourrissant, avec l’ensemble du peuple togolais, l’espoir que vous nous donnerez la chance de vivre 15 jours de campagne électorale vibrante, riche de propositions à la mesure de la haute fonction en jeu et plus que tout, une campagne électorale apaisée ».

Pour rappel, cette campagne du premier tour s’ouvre ce jeudi 6 février à minuit et prendra fin le jeudi 20 février à minuit.

Source : l-frii.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.