Première nuit de couvre-feu : Yark exprime son satisfécit et regrette les bastonnades

Le ministre de la Sécurité et de la protection civile a livré ses impressions sur la première nuit du couvre-feu décrété relativement à l’Etat d’urgence sanitaire de 3 mois lié la pandémie du Coronavirus. Il a, dans son intervention, apprécié le travail des agents anti-pandémie, mais a regretté par la même occasion, leurs dérapages.

« Les agents ont fait bien travail. Je ne dis pas qu’ils sont à 100% corrects », a indiqué le ministre.

Des informations font état de dérapage des agents la Force Spéciale anti-Pandémie (FOSEP) qui ont sérieusement bastonné ceux qui n’ont pu rentrer chez eux à temps. Le cas le plus frappant, c’est celle d’une femme qui s’est fait bastonnée dans une vidéo.

Selon le Général Yark Damehame, ces agents sont allés au-delà des consignes qui leur ont été donnés.

« La Force anti-pandémie n’est pas obligée d’utiliser les fouets et matraques dans la mission qui lui est assignée. Ceux qui le font sont des agents qui ne veulent pas respecter l’ordre que nous leur avons donné », a-t-il déclaré.

Le Gal Damehame dit regretter l’incident qu’a vécu la dame. « Je le regrette vraiment », a-t-il lancé et d’annoncer que les responsabilités seront situées si c’est réellement ce qui s’était passé.

Pour l’heure, le ministre de la Sécurité a laissé entendre que des numéros verts notamment le 111, le 117, le 172 et le 1014 sont mis à disposition des citoyens pour recueillir des plaintes relatives aux dérapages des agents des forces anti-pandémie au cours de l’Etat d’urgence sanitaire.

Nicolas K-

Source : icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.