Premier League : Manchester City démarre en humiliant West Ham


Après la large victoire de Liverpool vendredi à Anfield face à Norwich (4-1), Manchester City, le double champion en titre, se devait de répondre sur la pelouse de West Ham, pour cette première journée de Premier version 2019/2020. Et les hommes de Pep Guardiola n’ont pas fait dans le détail en atomisant des Hammers hors du coup (0-5). Et posent déjà leurs pattes sur une saison qu’ils sont prêts une nouvelle fois à dominer. Pour cette première rencontre de championnat, le coach catalan a tenu à relancer les mêmes que ceux alignés face à Liverpool lors du Community Shield (1-1, 5-4 t.a.b.), exception faite de Riyad Mahrez, titulaire à la place de Leroy Sané, blessé pour une longue durée.

Le film du match

L’Algérien, ménagé par Guardiola face aux Reds en raison de médicaments pris pendant la CAN 2019 et le regard toujours avisé de l’agence britannique anti-dopage, a donné le tournis pendant 90 minutes à des Hammers complètement dépassés. Si les ouailles de Manuel Pellegrini ont essayé d’imprimer un gros rythme dès les premières minutes, Mahrez et les siens ont repris tranquillement le jeu à leurs comptes. Après plusieurs alertes sur le but de Fabianski bvia des frappes de David Silva (15e) et Mahrez (22e) justement, le premier but des Skyblues n’a pas tardé à arriver par Gabriel Jesus, trouvé au premier poteau par Walker alors lancé magnifiquement en profondeur par le Fennec (0-1, 23e). Les vagues bleues ciel n’ont cessé de déferler tout au long des 45 premières minutes, et avec plus d’implications et de sang-froid, les Citizens auraient pu rejoindre les vestiaires avec deux ou trois buts d’avance (tir de Silva 27e, lob de Gabriel Jesus 44e).

Triplé pour Sterling

Les Hammers, peu dangereux lors du premier acte malgré une réelle volonté de faire du jeu, n’auront même pas le temps d’exercer une quelconque pression sur le but d’Ederson, et l’entrée de la nouvelle recrue Pablo Fornals, débarquée de Villarreal, après la pause n’aura pas eu l’effet escompté. Sterling offrira un break d’entrée pour les siens en ajustant Fabianski, profitant d’une passe de De Bruyne sur le côté gauche après un ballon récupéré et le contre amorcé (0-2, 52e). Face à la terrible domination des champions en titre, il était écrit que cette rencontre allait connaître sa première avec le VAR, désormais introduit cette année en Premier League. Le troisième but, inscrit par Gabriel Jesus une minute après le deuxième, et à l’issue d’un jeu merveilleux à trois en De Buryne, David Silva et Sterling, allait être refusé pour un torse de l’Anglais dépassant de quelques millimètres. Mais il en fallait plus pour décourager City, qui allait quand même inscrit le but du 3-0 par Sterling, lobant subtilement Fabianski (0-3, 76e), Malgré une nouvelle consultation de l’arbitrage à l’assistance vidéo.

Mais l’histoire entre le VAR et les Citizens n’allaient pas s’achever si brutalement, le London Stadium a pu être le témoin d’une des nouvelles règles instaurées par l’IFAB (International Football Association Board) et déjà aperçu lors du Mondial féminin 2019 en France. Victime d’un croc en jambe de Diop à l’entrée de la surface, Mahrez obtenait un penalty. La tentative d’Agüero fut repoussé par Fabianski, mais Mike Dean a permis à l’Argentin de retenter sa chance, alors que les deux pieds du gardien Polonais n’étaient pas plantés sur sa ligne de but. Le “Kun” ne se faisait pas prier pour prendre cette fois-ci l’ancien portier des Gunners à contre-pied pour porter une marque déjà lourde (0-4, 87e). Qui va être ajoutée d’un nouveau but, œuvre de Sterling après une énième perte de balle londonienne, dans le temps additionnel (0-5, 90e+1). Une manita à la Guardiola que la double occasion des Hammers stoppée par un Ederson attentif (73e) n’a pas perturbé. Les Citizens sont déjà dans le vif du sujet, et voudront à coup sûr encore marcher sur le Royaume.

Avec Eurosport

Source : l-frii.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.