Préfecture de l’Akébou : L’écosystème en agonie

184

Depuis cinq ans, le couvert végétal de Wadagni, une localité de la préfecture de l’Akébou est menacée par l’activité humaine. Les populations elles-mêmes de par l’exploitation du bois et du madrier, ont clairsemé la végétation au fil du temps.

Wadagni bénéficie d’un climat tropical doux et d’une pluviométrie normale qui fait d’elle un véritable grenier national en produits agricoles et en réserves naturelles au Togo.

Même si l’action humaine a eu raison de cette végétation, un projet dénommé Fonds de Partenariat pour les Ecosystèmes Critiques (FPEC) du ministère togolais de l’Environnement est en cours pour restaurer ce couvert végétal.

Ce projet couvre quatre préfectures à savoir Wawa, Akébou, Amou et Kloto. A Wadagni, les Chefs traditionnels et dix communautés sont associés à ce projet qui contribuera à sauver leur écosystème.

M E

Lomechrono.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here