Préfecture de la Binah : Sikaring couplé d’un concours de griots

27

Le 2 décembre dernier les natifs de la préfecture de la Binah (région de la Kara) ont célébré Sikaring, la fête de la moisson. Une fête qui évoque également l’initiation du jeune adolescent. Lors de l’apothéose de cette fête, le concours des griots organisé pour la troisième fois a primé les meilleurs détenteurs de la sagesse kabyè de la préfecture de Binah.

Le thème de cette apothéose qui a eu lieu à Pagouda (Est de la ville de Kara) est : « œuvrons pour la paix, l’unité et le développement de la préfecture». Était présent à cette apothéose, le ministre Guy Madjé Lorenzo en charge de la Culture.

Cette fête est une reconnaissance aux mânes des ancêtres pour les récoltes. Aussi au cours de cette période, le jeune adolescent qui est initié aux techniques de combat, à la lutte et au tir à l’arc est présenté au grand public.

La préfecture connue pour ses mémoires vivantes organise un festival depuis trois ans en marge de leur fête de moisson pour primer les détenteurs de la sagesse africaine à travers un concours. Ceci pour perpétuer la mémoire du peuple, qui est en perte.

Les trois premiers griots sont Malama Manzama Esso de Pagouda, Awesso Patchabèhezi et Kanan Mbanana (respectivement 50 000 FCFA, 40 000 FCFA et 30 000 FCFA avec des trophées). Le jury s’est basée sur six critères à savoir : le message véhiculé, la diction, l’esthétique d’ensemble, l’accoutrement, l’entrée et la sortie sur scène et le respect du temps imparti.

Le rendez-vous est pris pour l’année prochaine cette fois-ci à Lama-Déssi.

M E

Source : www.lomechrono.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here