Pourquoi l’opposition Togolaise s’accroche t-elle tant à un Dialogue boudé par les initiateurs ?

Le problème de l’opposition Togolaise et par extension du peuple Togolais c’est qu’elle ne sait se détourner à temps d’une stratégie qui rentre dans une impasse. Actuellement l’opposition fait du surplace, patine, et peine corps et âme pour imposer un dialogue que les initiateurs boudent.

Pourquoi l’opposition Togolaise s’accroche t-elle tant à un Dialogue boudé par les initiateurs ?

Nous sommes encore arrivés à un tournant décisif où il faille changer ou à tout le moins ajuster la stratégie de lutte ! Rappelons-nous que ce n’est point l’opposition qui a plaidé pour une négociation mais Faure lorsqu’il s’est sentit acculé. Il a recommencé à reprendre du poil de la bête et croit qu’il peut se passer du dialogue, du moins d’un dialogue piloté par un acteur extérieur ! Au lieu de continuer à tirer par la queue un dialogue ou les préalables d’un dialogue moribond, l’opposition doit prendre acte de ce que les initiateurs du dialogue qui est le pouvoir en place n’en veulent plus de cette sauce et redéfinir sa stratégie de lutte. Sachons bien qu’on ne saurait être plus catholique que le pape.

Si l’opposition change d’objectives, les stratégies vont se réaligner et se réadapter. La même marche qui a drainé plus d’un million de Togolais le samedi passé, n’aura plus pour mission de faire accepter un quelconque dialogue à Faure. Elle va se canaliser afin d’obtenir son départ immédiat du pouvoir, et ce sera au minable président de choisir entre son départ immédiat et le dialogue. Quand le vaillant peuple Togolais, avec l’encadrement des leaders de l’opposition vont réorienter la lutte, Faure va se bananer tout seul !

Le problème de Faure Gnassingbé n’est pas son départ immédiat et sans condition du pouvoir. Non, ça, il ne l’envisage même pas ! Son problème c’est la non représentation en 2020, alors que c’est à cette conclusion que Akuffo Addo et Alpha Condé veulent aboutir.

Faisons attention aussi aux chiffres. Nous avions eu le million et plus de marcheurs l’autre fois, une première à Lomé. Certainement que nous avons atteint le sommet, si nous tenons compte du ratio population de Lomé et mineurs et personnes âgées. Ce chiffre n’ira pas crescendo. Elle va commencer à s’affaiblir si les manifestations actuelles finissent par s’apparenter au marches de samedis du FRAC : Colombe de la paix-Akassime/Kodzindzi/Plage.

A bon entendeur, salut !

Koffi Apati-Bassah
Juriste
New-York City

27Avril.com

2 Commentaires

  1. Et si le problème togolais était l’opposition elle-même et si c’est eu qui brouillent les cartes ? Wait and see. Le pouvoir partout n’aime pas du pipo car ce serait un perpétuel recommencement. Pourquoi, certains opposants très tot ont quitté la apolitique.

  2. Que peut encore obtenir l’opposition en plus de ce que le pouvoir à déjà proposé ? Rien. Aucun dirigeant ne peut obliger Faure à ne pas se représenter en 2020 dès lors que la loi l’y autorise.
    Toute tentative de violence sera au détriment de l’opposition…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.