Pourquoi le pouvoir refuse-t-il de libérer les membres de NUBUEKE ?

172

C’est la question qui revient dans les débats ces derniers jours à Lomé. Ces jeunes du mouvement citoyen NUBUEKE, qui ont pris sur eux de sensibiliser leurs citoyens en leur faisant inculquer des valeurs civiques, sont arrêtés et détenus depuis plusieurs mois à la prison civile de Lomé.

La question sur leur libération revient d’autant plus que les personnes arrêtées et détenues lors des manifestations de la Coalition des 14 sont en train d’être libérées. Lorsque le pouvoir évoque des procédures judiciaires trop longues qui conduiraient peut-être à leur relaxe, le facilitateur oppose une solution politique.

Mais visiblement, le pouvoir ne semble pas sortir de sa logique. Ces jeunes sont toujours gardés à la prison civile de Lomé. Mardi dernier, les trois militants du Parti national panafricaine (PNP) ont été libérés. D’aucuns pensaient ce sera le cas pour les membres du mouvement NUBUEKE. Jusqu’alors, rien.

Aujourd’hui, la libération de ces jeunes s’impose. Il y a quelques jours, d’autres responsables de NUBUEKE ont rencontré la Coalition des 14 pour lui faire part de leur inquiétude quant à leurs membres toujours en détention. Leur libération est également un point contenu dans les mesures d’apaisement.

On ose croire que leur cas sera discuté lors de la reprise des discussions.

I.K

Source : www.icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here