Pourquoi le gouvernement veut-il se lancer dans un emprunt extérieur en euro ?

60

Le gouvernement togolais travaillerait sur la possibilité de faire de l’emprunt extérieur en euro dans l’unique optique de racheter sa dette intérieure.

Réduire le risque de refinancement durant les prochaines années. C’est ce qui aurait conduit le gouvernement à vouloir faire de l’ « emprunt extérieur de maturité longue pour racheter la dette intérieure dont la maturité est relativement courte », renseigne le site togofirst.com.

Dans le contexte actuel, la dette intérieure arrive à échéance dans 3,8 ans tandis que celle extérieure arrive à maturité dans 8,6 ans. L’année prochaine, il faut rembourser 18,3% de la dette intérieure. Sans oublier que l’encours de la dette échoit au plus tard dans un an. Il se dégage-là une « forte concentration des échéances au cours des cinq prochaines années », souligne la même source.

Ce qui aurait poussé le gouvernement à s’appuyer sur l’emprunt en euro afin de réduire les pressions de refinancement. L’objectif est de minorer « durablement le poids du service de la dette dans le budget en substituant une partie de la dette intérieure libellée en FCFA par une dette extérieure de maturité plus longue et à un taux plus bas », pense le ministère de l’Economie et des Finances, rapporte togofirst.com.

Trouvant en la monnaie européenne un parapluie de garanties, les initiateurs de ce projet soutiendraient que « L’emprunt envisagé sera libellé en euros et donc n’aura pas d’incidence en termes de risque de taux de change sur le portefeuille de la dette ».

La dette publique du pays est estimée à 77,6% du Produit intérieur brut (PIB), soit 2276,6 milliards de FCFA. Celle intérieure représente 1688 milliards FCFA.

A.H.

Source : www.lomechrono.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here